Que vont devenir le DIF et le CIF?

Que vont devenir le DIF et le CIF?

La mort du DIF est programmée. Les heures acquises au titre du DIF et non utilisées, au premier janvier 2015, par le salarié seront portées au crédit du Compte personnel de formation. (Le CIF, loin d’être abandonné, bénéficiera de financements supplémentaires pour augmenter le nombre de bénéficiaires.)

Le compte personnel de formation donne les moyens, mais surtout les droits, de se former

Sa mise en place conduit à un changement de logique profond et permet de donner les moyens et les droits aux salariés et aux demandeurs d’emploi de construire leur carrière.
Leur initiative devient décisive dans un système où jusque-là l’initiative de l’employeur restait la porte d’entrée quasi systématique vers la formation, mis à part dans le cadre du CIF.

Plus de formations longues et qualifiantes avec le renforcement du CIF et la création du CPF

40 à 45 000 salariés obtiennent chaque année un Congé individuel de formation (CIF), qui leur donne le droit, sous certaines conditions, de prendre un congé pour suivre la formation de leur choix durant un an. pendant cette période, ils continuent de toucher 80 à 90 % de leur rémunération et peuvent réintégrer leur entreprise ensuite.

Il faut savoir que l’on peut toucher jusqu’à 100% de son salaire, et ce dans une bonne partie des cas.

Le CIF a fait ses preuves et son financement sera renforcé.

  • 82% des bénéficiaires sont ouvriers ou employés.
  • 60% sont des personnes faiblement qualifiées.
  • Un an après un CIF, 57 % des utilisateurs ont réussi leur formation et travaillent dans le domaine souhaité, une proportion qui monte à 74 % pour ceux qui n’ont pas changé de secteur.
  • 97 % des utilisateurs non diplômés réussissent à décrocher un premier diplôme.
  • Un CIF représente en moyenne 800 heures de formation, soit 22/23 000 euros, dont 75 % de rémunération.
  • Le succès est tel que 30 000 personnes se voient, chaque année, opposer un refus à leur demande.
  • La réforme renforce le financement du CIF. Il est aujourd’hui de 1,2 milliard par an. Désormais, avec l’augmentation des fonds destinés au CIF et la création d’un financement dédié au CpF, 2,3 milliards d’euros vont pouvoir être consacrés au financement de formations qualifiantes ou certifiantes mobilisées à l’initiative des salariés et des demandeurs d’emploi

3 minutes en vidéo pour comprendre le CPF

Autres questions :