De 20 OPCA à 11 OPCO

Alors que la loi pour La liberté de choisir son avenir professionnel vient d’être promulguée par le Président de la République, Jean-Marie Marx et René Bagorski ont remis ce mercredi 5 septembre leur rapport sur la transformation des OPCA (organismes paritaires collecteurs agréés) en OPCO (opérateurs de compétences) à Muriel Pénicaud Ministre du Travail.

Remise du rapport « Les opérateurs de compétences : transformer la formation professionnelle pour répondre aux enjeux de compétences »

Dans un environnement économique et social en pleine mutation, la loi vise à transformer profondément le rôle et la mission des OPCA pour en faire des opérateurs au service des nouveaux besoins en compétences pour l’ensemble des entreprises et des salariés. Selon les rapporteurs, leurs nouvelles missions, qui iront de l’ingénierie de certification, au financement de l’alternance, en passant par la GPEC, nécessitent que les futurs OPCO s’organisent autour de champs de cohérence et de pertinence économique forts, alors que le paysage actuel (20 OPCA) se caractérise encore trop souvent par une hétérogénéité de regroupement et de fonctionnement.

Le rapport Bagorski-Marx propose un seul scénario et préconise la création de 11 :

opco
  1. OPCO de l’Agriculture et transformation alimentaire (agriculture maritime et alimentaire)
  2. OPCO de l’Industrie
  3. OPCO de la construction (bâtiment, travaux publics)
  4. OPCO de la Mobilité (services à l’automobile)
  5. OPCO du Commerce (détail et grande distribution)
  6. OPCO des Services financiers et conseil (banque assurances)
  7. OPCO de la culture et médias
  8. OPCO de la cohésion sociale (social, insertion, sport)
  9. OPCO de la santé
  10. OPCO des services de proximité et artisanat (artisanat, hôtellerie)
  11. OPCO du travail temporaire, propreté et sécurité

La Ministre du Travail a félicité les rapporteurs pour l’ambition et la qualité de leurs préconisations. Elle invite «  les acteurs concernés à poursuivre leurs discussions pour construire des OPCO cohérents qui sauront répondre aux enjeux actuels et futurs de la société de la compétence du XXIème siècle. Cette exigence de cohérence que requièrent les nouvelles missions des OPCA a présidé aux propositions du rapport, comme elle présidera aux décisions d’agréments des opérateurs de compétences, qui seront prises au plus tard le 1er avril 2019. ».

Selon Benjamin d’Alguerre, journaliste Formpro, la vraie “révolution” dans le rapport Marx-Bagorski sur les Opco n’est pas tant la réduction du nombre d’Opca actuellement existant (ils passeraient de 20 à 11) que l’hypothèse d’une suppression pure et simple des deux interpros AGEFOS PME et OPCALIA.

Pour Force Ouvrière La disparition des OPCA interprofessionnels, employant à eux seuls plus de 2 000 salariés, témoigne de la volonté de l’exécutif de contraindre les branches professionnelles à rejoindre l’OPCO désigné par l’État. Source Communiqué de FO – Opérateurs de compétences (OPCO) : un rapport, des recommandations… et encore des emplois menacés !

D’ici le 31 décembre, les branches professionnelles devront toutes avoir choisi leur nouvel OPCO (11 normalement), sans quoi l’État décidera pour elles.

Le Rapport est a télécharger ici : Les opérateurs de compétences : transformer la formation professionnelle pour répondre aux enjeux de compétences

TOP5 des articles CPFormation sur le passage des OPCA aux OPCO :

  1. PDF de la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel
  2. OPCO, un avenir tout tracé ?
  3. Jean-Marie Marx remplace Estelle Sauvat – Haut-commissaire aux compétences et à l’inclusion par l’emploi
  4. Passer d’un Opca à un Opérateur de compétences
  5. Naissance des OPCO… dans 5 mois

Guillaume

Co-fondateur de l'organisme de formation LINGUEO, Rédacteur sur CPFormation.com. En savoir plus sur l'auteur de cet article

2 réponses

  1. christelle destombes dit :

    Bonjour Il manque un mot dans cette phrase qui la rend peu compréhensible : Pour Force Ouvrière La disparition des OPCA interprofessionnels, employant à eux seuls plus de 2 000 salariés, témoigne de la volonté de l’exécutif d’anéantir la liberté contractuelle des et de contraindre les branches professionnelles à rejoindre l’OPCO désigné par l’État.

    Pouvez-vous sourcer la citation FO ?
    Merci

    • Arnaud dit :

      Vous avez raison mais c’était ainsi dans la source. Nous avons modifié la phrase et ajouté un lien vers le CP de FO
      Merci pour votre participation exigeante et constructive !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *