OPCO de l’Agriculture et transformation alimentaire

OPCO de l’Agriculture et transformation alimentaire

Remplacera les OPCA : Opca Défi, Opca 3+ et Fafsea

Un nouveau nom : Opco Défi+ ?

Opco Défi+ : c’est le nom de l’opérateur de compétences constitué par 17 branches professionnelles des industries de transformation et de procédés. Créé en juillet dernier, cet opérateur de compétences va maintenant entamer les démarches pour obtenir un agrément de la part de la DGEFP, annoncent le 1er octobre dans un communiqué les branches professionnelles signataires de l’accord constitutif.

OPCA DEFI + OPCO 3+ = Opco Défi+

Opco Défi+ est né du rapprochement entre deux organismes paritaires collecteurs agréés : Opca Défi pour les secteurs de la chimie, du pétrole et de la plasturgie et Opca 3+ qui réunit des entreprises exerçant dans l’ameublement, le bois, les matériaux pour la construction et l’industrie et le secteur du papier et du carton.

> 25 octobre 2018 : La branche Crédit agricole signe un accord de désignation de l’Opco Fafsea : Les partenaires sociaux de la branche Crédit agricole – qui compte 39 caisses régionales et 70 000 salariés – ont décidé, par un accord du 25 octobre, de conserver le Fafsea – l’Opca du monde agricole – comme futur opérateur de compétences (Opco).

L’Agriculture et transformation agroalimentaire

Dans les documents d’approche macro-économique, le secteur des industries agroalimentaires (au sens large) correspond souvent au secteur Fabrication de denrées alimentaires, de boissons et de produits à base de tabac (CA), au niveau A38 de la Nomenclature d’activités françaises (NAF).

Selon le point de vue du ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt (MAAF), les industries agroalimentaires regroupent les secteurs de l’industrie alimentaire et de la fabrication de boissons, division 10 et 11 de la NAF et ne comprennent pas la fabrication de produits à base de tabac (division 12 de la NAF). Les activités relevant de l’artisanat commercial en sont habituellement exclues, sauf indication contraire : charcuterie (1013 B), cuisson de produits de boulangerie (1071 B), boulangerie (1071 C), pâtisserie (1071 D).

En 2017, les entreprises agricoles et agroalimentaires bénéficieront au titre du Pacte de responsabilité et de solidarité et du CICE de 1,7 milliards d’€ d’allègements de charges sociales et fiscales.

Cette politique très ambitieuse de soutien à la croissance et l’emploi dans l’agriculture et l’agroalimentaire, rendue possible grâce à l’effort réalisé en matière de réduction de la dépense publique, sera poursuivie en 2017 avec la hausse du taux du CICE à 7% qui représentera 180 millions d’€ de crédits d’impôt supplémentaires.

En 2017, le secteur de la production agricole bénéficiera, globalement, d’un allègement de charges sociales et fiscales de près de 2,3milliards d’€, soit 973M€ de plus qu’en 2014, année au cours de laquelle la première phase de mise en œuvre du CICE avait déjà allégé les charges de ce secteur de 259 millions d’€, et de plus de 1,2 milliard d’€ de plus qu’en 2012. En 2017, les allégements de cotisations personnelles des exploitants agricoles atteindront 686 M€.

L’appareil de formation de l’Agriculture et transformation alimentaire

L’évolution des normes, et leur application notamment en matière de sécurité, nécessite une adaptation permanente des compétences des salariés. De plus, l’automatisation a transformé les besoins en qualification. Le Réseau enseignement agricole public lorrain a réalisé une étude qui montre que les chefs d’entreprises envisagent la qualification dans la continuité de l’existant. Cependant, l’éloignement géographique des centres de production par rapport à la concentration urbaine semble poser un problème de recrutement en personnel qualifié.

Des besoins sont exprimés également autour des fonctions connexes, comme le développement de sites internet, ou les nouvelles techniques de commercialisation plus personnalisées. Les langues étrangères sont toujours un enjeu dans les entreprises à vocation d’export, sur les fonctions management, service qualité et commerciales. Des pratiques récentes comme le tourisme agroalimentaire pourraient favoriser le développement de ces compétences connexes. Le secteur reste demandeur de compétences de niveau supérieur en R&D.

L’expertise pluridisciplinaire est prisée : biologie, nutrition, robotique, gestion de l’information, processus de transformation et conditionnement… Pour préparer aux métiers de l’agroalimentaire, l’appareil de formation initiale lorrain s’appuie notamment sur deux établissements d’enseignement agricole, l’Université de Lorraine (cycles courts et longs) et l’ENSAIA (École nationale supérieure d’agronomie). Afin de mieux répondre aux besoins de compétences en matière de transformation alimentaire, le Certificat d’aptitude professionnelle agricole (CAPA) industries alimentaires a été rénové pour donner, en 2015, le CAPA opérateur en industries agroalimentaires, accessible uniquement en formation continue en Lorraine.

Au niveau V, il est possible de préparer un BPA transformation alimentaire par la voie de l’apprentissage. Au niveau IV, le Bac pro bio industrie de transformation est quant à lui accessible par la voie scolaire. Au niveau national, il existe une dizaine de DUT, BTS et BTSA ayant trait à l’agroalimentaire.

Les BTSA ont été rénovés à partir de la rentrée 2009. Parmi les spécialités préparées en Lorraine, on retrouve le DUT génie biologique option industries agroalimentaires et biologiques et le BTSA sciences et technologie des aliments. Pour accompagner ces transformations, les entreprises disposent de l’outil Certificats de qualifications professionnelles (CQP). 13 CQP sont à ce jour reconnus par les branches professionnelles signataires de l’accord CQP du 29 mai 2015 (29 conventions collectives du champ des industries alimentaires et de la coopération agricole et de l’alimentation en détail). Chacune a par ailleurs développé une offre qui lui est propre.

Les 13 CQP interbranches :

  1. Domaine CQP du secteur alimentaire Production
  2. Préparateur
  3. Conducteur de machines
  4. Conducteur de ligne
  5. Responsable d’équipe
  6. Responsable de secteur Maintenance
  7. Agent de maintenance
  8. Technicien de maintenance Nettoyage
  9. Ouvrier qualifié en nettoyage industriel Logistique
  10. Agent logistique Marketing, commercial
  11. Télévendeur – Attaché commercial
  12. Assistante de gestion client Ressources humaines
  13. Gestionnaire de l’administration du personnel et de la paie

Rappel des 11 OPCO opérateurs de compétences préconisés

  1. OPCO de l’Agriculture et transformation alimentaire (agriculture maritime et alimentaire)
  2. OPCO de l’Industrie
  3. OPCO de la construction (bâtiment, travaux publics)
  4. OPCO de la Mobilité (services à l’automobile)
  5. OPCO du Commerce (détail et grande distribution)
  6. OPCO des Services financiers et conseil (banque assurances)
  7. OPCO de la culture et médias
  8. OPCO de la cohésion sociale (social, insertion, sport)
  9. OPCO de la santé
  10. OPCO des services de proximité et artisanat (artisanat, hôtellerie)
  11. OPCO du travail temporaire, propreté et sécurité

Je souhaite me former en Anglais, Espagnol, Allemand…

Je souhaite une formation en bureautique, CACES, Permis…

Je suis une entreprise et souhaite former mes équipes

Je ne souhaite pas me former