France compétences, bilan 2019 et perspectives 2020

Créée le 1er janvier 2019, par la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel du 5 septembre 2018, France compétences a pour mission d’assurer le financement, la régulation et l’amélioration du système de la formation professionnelle et de l’apprentissage.
France compétences est la seule instance de gouvernance nationale de la formation professionnelle et de l’apprentissage. Elle se situe donc au cœur d’un écosystème dynamique en travaillant avec les principaux acteurs de la formation professionnelle et de l’apprentissage.

France compétences, bilan 2019 et perspectives 2020
France compétences, bilan 2019 et perspectives 2020
Stéphane Lardy raconte la naissance et les défis relevés par France compétences lors de cette 1ère année, et annonce les projets 2020.

CAP 1 : Financer le système de formation professionnelle et d’apprentissage de façon optimale et soutenable.

France compétences contribue à la performance globale du système de la formation professionnelle et de l’apprentissage de deux manières : par une fonction de veille et d’alerte sur la soutenabilité financière du système ; et par une fonction de répartiteur unique recherchant une allocation optimale des fonds issus des contributions légales.

En 2019, France compétences a posé les bases du nouveau système de financement et de répartition des fonds du secteur. 2020 sera l’année de la consolidation afin d’assurer sa soutenabilité.

L’évolution du financement de la la formation professionnelle et de l’apprentissage

Bilan 2019

  • Coconstruire l’écosystème de la formation professionnelle et de l’apprentissage : En mutualisant les fonds de la formation professionnelle et de l’apprentissage pour les répartir vers les acteurs du secteur afin de financer les dispositifs destiné à tous les actifs.
  • Contribuer au développement de l’accès à l’apprentissage des jeunes : Pour faciliter leur mobilité vers les lieux d’apprentissage adaptés.
  • Garantir un système de péréquation équitable sur l’ensemble du territoire : Pour apporter un appui aux branches professionnelles maillés de petites entreprises aux masses salariales faibles mais qui peuvent avoir un besoin fort d’alternance.
  • Soutenir l’évolution et la transition professionnelle des actifs : Pour que chaque actif puisse bénéficier d’un conseil ou d’une formation au bon moment avec les bons outils pour bâtir sa trajectoire de vie professionnelle.
  • Encourager la formation des demandeurs d’emploi : Pour faciliter l’acquisition des compétences et sécuriser leur parcours professionnel.

Perspectives 2020

Pour l’exercice 2020, les ressources globales des fonds de la formation et de l’alternance sont estimées à 9,4 Md€, dont la moitié est gérée par les OPCO et l’autre moitié remontée à France compétences. 2020 est une année de transition dans la gestion de l’apprentissage avec un changement profond du modèle de gestion.

Avant le 31 décembre 2019, la gestion était assurée par les régions à travers le versement de dotations annuelles aux CFA ; à compter du 1er janvier 2020, les CFA sont financés en fonction du nombre de contrats d’apprentissage pluriannuels signés ; France compétences devra accompagner et soutenir, à travers la péréquation interbranches, les OPCO dans cette phase de transition.

Jérôme Tixier, Président du CA parle de la gouvernance quadripartite de France Compétences

CAP 2 : Réguler le marché pour favoriser l’identification des besoins en compétences et faire évoluer les modèle économiques et pédagogiques.

Réguler le marché de la formation professionnelle et de l’apprentissage permet de favoriser l’identification des besoins en compétences et de faire évoluer les modèles économiques et pédagogiques. À ce titre, France compétences identifie les besoins en compétences des personnes et des entreprises, tout en contribuant à faire évoluer le modèle économique et pédagogique des prestataires de formation afin d’améliorer le rapport qualité/prix des prestations.

Le leitmotiv enclenché en 2019 se consolide en 2020 avec une identification fine des besoins en compétences par : l’observation des coûts de la formation et de l’apprentissage, la consolidation du nouveau système relatif à la qualité de la formation, le pilotage rigoureux du conseil en évolution professionnelle des actifs occupés, et l’accessibilité des certifications professionnelles.

Inès Jacqot, Chargée de missions au sein de la Direction de la régularisation parle du processus de définition
des niveaux de prise en charge des contrats d’apprentissage.

Bilan 2019

  • Garantir aux entreprises et aux actifs l’adéquation des certifications professionnelles aux besoins économique et sociaux
  • Favoriser une convergence des prix de l’apprentissage avec l’expertise plurielle des branches professionnelles et des opérateurs de compétences
  • Consolider la qualité de la formation pour garantir le plus haut niveau de formation améliorant la lisibilité du marché de la formation pour tous
  • Soutenir l’évolution et la transition professionnelle des actifs par l’organisation du conseil en évolution professionnelle.

Perspectives 2020

  • Poursuite de la modernisation du système d’information et notamment du moteur de recherche des certifications.
  • Le développement d’outils de communication à visée pédagogique en complément des actuelles et futures notes de doctrine.
  • Une nouvelle vague de recommandations sur les niveaux de prise en charge de nouveaux titres et diplômes en apprentissage.
  • La certification des prestataires de formation va se déployer courant 2020.
  • Pilotage des opérateurs régionaux du conseil en évolution professionnelle des actifs occupés et suivi de la mise en œuvre du service dans les territoires.

CAP 3 : Améliorer la performance, la transparence et la mise en synergie entre tous les acteurs du système de la formation professionnelle et de l’apprentissage.

France compétences favorise la performance, la transparence et la mise en synergie des acteurs du système de formation professionnelle et d’apprentissage, en rendant compte, en instruisant les débats et en communiquant régulièrement sur ses actions dans une logique d’amélioration continue.

2019 a été l’année de la construction d’un programme de travail annuel d’évaluation de la formation et de l’apprentissage et l’installation d’une Médiatrice au sein de France compétences.

Marc-Antoine Estrade, Directeur de l’observation et de l’évaluation parle de travaux d’évaluation de France Compétences

Bilan 2019

  • Evaluer et informer pour contribuer au débat public et pour une meilleure transparence du système.
  • Instituer un acteur de médiation au service des usagers par nomination au sein de France compétences d’une médiatrice

Perspectives 2019

  • Publication des premières enquêtes sur le nouveau système qualité de la formation, les certifications, le conseil en évolution professionnelle.
  • Organisation d’une journée dédiée aux observatoires de branches, qui lancera la démarche d’animation et de mise en lisibilité de leurs travaux.
  • Publication du 1er rapport d’activité et du rapport annuel sur l’usage des fonds de la formation professionnelle et de l’apprentissage.
L’impact de la loi “avenir professionnel” sur la qualité de la formation
mm

Maëlis

Plongé dans l’univers de la Formpro en 2019, Maëlis vous propose des articles qui démocratisent ce monde trop souvent compliqué de la formation. En savoir plus sur l'auteure de cet article.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous souhaitez vous former :

Formations en Anglais, Espagnol, Allemand…
Autres formations (Permis, CACES…)

Vous souhaitez former vos équipes :

Contactez-nous

Je ne souhaite pas me former