La FOAD est morte, vive la Téléformation !

La période que nous traversons a incité les entreprises et les français à s’intéresser de “force” à la formation à distance. Avec la mise en place des mesures de confinement le 16 mars, les organismes de formation traditionnels n’ont plus été en mesure d’accueillir du public, toutes les entreprises françaises désireuses de former leurs collaborateurs sont passés du jours au lendemain aux formations 100% à distance avec un fort soutien de l’Etat : le FNE Formation, un dispositif qui permet de financer la formation des 12 millions de salariés en activité partielle. 3000 sociétés en ont a ce jour bénéficié.

Un nom qui ne se comprend pas, est un concept qui ne peut générer l’adhésion

La formation ouverte à distance, appelée FOAD, n’a jamais rencontré le succès qu’elle mérite et ne représentait que 20% des entrées en formation sur le marché de la formation professionnelle. Une des raisons en est son nom : Qui est capable d’expliquer ce qu’est une formation est ouverte vs fermée ? De plus, il n’y a rien de plus froid que “la distance” : distance sociale, distance physique… L’être humain aime les rapports, les échanges, l’accompagnement, l’aide, l’entraide.

Il aura fallu une crise comparable, et comparée, à une guerre pour faire entrer la formation à distance dans les moeurs : On parle désormais de téléformation ! 

Les entreprises et les salariés ont désormais découvert que ce type de formation leur convient parfaitement : les formations sont ultra-personnalisées : les apprenants sont accompagnés individuellement par un professeur personnel durant tout le suivi de la formation. On accède à de nouvelles compétences sans avoir à se déplacer ce qui limite la fatigue et le stress : la téléformation réponds à toutes les nouvelles attentes et très nombreuses sont les entreprises qui ne reviendront pas en arrière.

“La crise que nous traversons a bousculée nos habitudes : télétravail, téléconférences, téléconsultations médicales… La formation évolue aussi et la téléformation, en plein essor,  sera à la sortie de la crise au coeur de notre quotidien”

Arnaud Portanelli

Le Coronavirus à boosté la téléformation

Durant la période de confinement, les Français ont continué à être actifs sur Mon Compte Formation. L’arrêt de toutes les formations présentielles a eu pour conséquence le développement des formations à distance dont le catalogue a doublé durant cette période.
Pour connaître tous les chiffres clés en un clin d’œil :

Téléformation et plein boom
Téléformation et plein boom

En changeant complètement les pratiques de la formation, nous sommes en droit de nous demander si l’avenir de la formation ne sera pas : la téléformation...

Selon vous la crise du coronavirus a t’elle été un accélérateur d’innovation pour le secteur de la formation ?

Arnaud

Web Entrepreneur, Co-fondateur de @Lingueo - Chroniqueur @BFMBusiness et Rédacteur en chef @CPFormation #EdTech #Formpro En savoir plus sur l'auteur de cet article

5 réponses

  1. didier cozin dit :

    Si la FOAD n’a pas marché c’est parce que l’Etat et les partenaires sociaux ont empêché ou complexifié tout déploiement pendant des années.
    Par ailleurs un salarié peu qualifié qui abandonne sa formation à distance pénalise l’organisme de formation sans qu’il ne soit en rien sanctionnable pour cet abandon. A force de laisser croire que la formation est une activité secondaire par rapport aux loisirs on en a fait une activité rare et confidentielle pour une majorité de salariés, en présentiel comme en distantiel.

  2. Compétences Prévention dit :

    Il est vrai que la crise sanitaire récente fait bouger beaucoup d’habitudes et de modes de travail. Nous sommes actuellement dans une phase de changement et ce, dans beaucoup de corps de métier. Il apparaît clair que la formation professionnelle ne fait pas exception. Là où avant, il y avait un module de formation à distance, il y a aujourd’hui un réel accompagnement personnalisé. Les process de création d’une formation changent et nous la créons désormais en l’imaginant toujours avec un possible accompagnement à distance. Nos clients semblent de plus en plus ouverts à ce mode de fonctionnement.

  3. Jean-Christophe MAUMELAT, Formateur passionné dit :

    Bonjour Arnaud,

    Effectivement la FOAD ne parle pas à celles et ceux à qui elle s’adresse. Rappelons ici que la FOAD comprend 2 grandes temporalités : SYNCHRONE et ASYNCHRONE. Encore des termes qui risquent d’être incompris. Je retiens donc l’expression TELEFORMATION qui vient remplacer la FOAD Synchrone. Comme tu fais preuve d’une grande créativité, il ne te reste plus qu’à trouver un terme ou une expression qui viendra remplacer la FOAD asynchrone. Tic tac, tic tac…

  4. michel dit :

    Petit rappel pour ceux qui ne connaissent pas la différence entre “formation ouverte” et formation fermée” ?
    ouverte = l’apprenant prend des initiatives dans ses choix de contenus à étudier, dans sa méthodologie d’apprentissage …
    fermée = la guidance est très présente, l’autonomie dans les modalités personnelles d’apprentissage est restreinte …
    qu’est-ce qui a fait que la FOAD était peu pratiquée ? hé bien c’est la rémunération du centre de formation, car les heures FOAD sont bien moins payées que celles en présentiel. c’est aussi qu’une entreprise n’a pas forcément très confiance dans l’apprentissage autonome de son salarié chez lui à la maison sans contrôle.
    avec la covid la donne a changé, parce que l’on ne pouvait faire autrement les salariés, les entreprises s’y sont mis, s’y sont adaptés, certaines ont peut-être bien réussies finalement et poursuivront + ou – dans cette voie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *