Nouvelles subventions du FSE pour former les moins qualifiés

Dans le cadre du Programme opérationnel national « Emploi et inclusion », le FSE vient d’annoncer 75 millions de subventions à destination des Opco pour financer la formation des moins qualifiés dans les entreprises de 50 à 250 salariés.

Pour aider les entreprises et les salariés à faire face aux mutations économiques, accentuées par la crise, le ministère du Travail, de l’emploi et de l’insertion accorde une subvention FSE de 75 millions d’euros aux 11 opérateurs de compétences (OPCO) pour un objectif d’accompagnement de près de 75 000 salariés en 2020-2021. Il s’agit de renforcer les actions de formation à destination des entreprises employant plus de 50 salariés au sein de près de 130 secteurs d’activité (sociétés de prestation de service, services à la personne, services automobiles, BTP, métiers du soin, etc.).

Parmi les formations proposées pour sécuriser les emplois et accompagner la transformation des métiers :

  • Les formations liées aux savoirs de base, au développement des savoir-faire et compétences transversales,
  • Les formations liées à des compétences sectorielles spécifiques,
  • Les formations en lien avec les transitions numériques et écologiques.

Le Programme opérationnel national « Emploi et inclusion »

L’enveloppe globale pour la période de programmation 2014-2020 du FSE en France s’élève à 5,924 milliards d’euros. En tant qu’autorité de gestion, cette enveloppe est gérée d’une part par l’Etat à hauteur de 65 %, pour près de 4 milliards d’euros et, d’autre part, par les Conseils régionaux à hauteur de 35 % soit 2 milliards d’euros.

Pour garantir à chaque citoyen un accès et un maintien à un emploi de qualité pour tous, le Programme s’articule autour de 3 axes :

  • Axe 1 : accompagner vers l’emploi les demandeurs d’emploi et les inactifs, soutenir les mobilités professionnelles et développer l’entrepreneuriat (453 M€)
  • Axe 2 : anticiper les mutations économiques et sécuriser les parcours professionnels (707 M€)
  • Axe 3 : lutter contre la pauvreté et promouvoir l’inclusion (1,6 Md€). À ce sujet, les crédits de cet axe sont délégués à hauteur de 88 % aux Conseils départementaux et aux plans locaux pour l’insertion et l’emploi (PLIE).

Les Opco face au défi de la formation

Le site officiel du FSE rappelle que :
“Suite à la loi Liberté de choisir son avenir professionnel, les opérateurs de compétence (OPCO) peuvent financer des actions de formation à destination des entreprises de plus de 50 salariés avec les seuls fonds issus des contributions conventionnelles mises en place par les branches professionnelles ou via les versements volontaires des entreprises. Ainsi cet appel à projets conforte l’accès à la formation des salariés des entreprises employant de 50 à 250 salariés et le soutien financier des OPCO en réponse aux besoins identifiés par les branches professionnelles quant aux publics visés par le FSE.”

https://www.cpformation.com/opco-pratiques-de-formation

https://www.cpformation.com/etude-topformation-formation-continue

Sandrine

Spécialiste des politiques d'emploi et de formation. Ancienne chef de projet éditorial du Carif IDF puis Responsable Com' Multimédia de Défi métiers. En savoir plus sur l'auteur de cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *