OCAPIAT, l’opco pour l’agriculture, la production maritime, la transformation alimentaire et les territoires

L’accord constitutif de l’Opérateur de Compétences pour l’agriculture, la pêche, l’industrie agro-alimentaire et les territoires, a été signé le 18 décembre 2018. Présentation.

L’accord constitutif de l’Opérateur de compétences pour l’agriculture, la pêche, l’industrie agro-alimentaire et les territoires, a été signé le 18 décembre 2018. Il couvre 41 branches professionnelles. L’accord prévoit la possibilité pour les structures qui ne sont pas rattachées à une branche professionnelle de bénéficier des services de l’Opco lorsque leurs activités respectent la cohérence et la pertinence du périmètre d’OCAPIAT. Il en est ainsi à la date de signature de l’accord, des organismes suivant : l’Office national des forêts (ONF), le Pari mutuel urbain (PMU), les Chambres consulaires agricoles et le secteur du commerce d’animaux vivants.

Des opca FAFSEA et OPCALIM au nouvel Opco

Les deux ex-Opca – FAFSEA et OPCALIM – deviennent ainsi l’Opco OCAPIAT, opérateur de compétences, le 1er janvier 2019 dans le cadre de la loi « Pour la liberté de choisir son avenir professionnel ». Ils représenteront en France 183 000 entreprises/dirigeants non-salariés et un peu plus de 1 339 000 salariés.

Le nouvel opérateur de compétences OCAPIAT est désormais en attente de son agrément, dont la demande a été transmise au ministère chargé de la formation professionnelle.

OCAPIAT est construit dans une logique de filière, à vocation professionnelle de branches et d’offre territoriale de services de proximité adaptée à tous les secteurs et à toutes les entreprises du champ, dans un esprit d’efficience, de convergence et de transversalité.

Les enjeux pour OCAPIAT

  • Le nécessaire développement des compétences des salariés (actuels ou susceptibles d’être embauchés) lié aux évolutions technologiques des métiers, ces évolutions touchant la quasi-totalité des secteurs adhérents.
  • De forts besoins en recrutement liés aux tensions structurelles de main-d’œuvre dans les filières : ces difficultés de fidélisation et de recherche des bons profils influent sur les politiques de gestion prévisionnelle des emplois et compétences territoriaux (GPECT) et de développement des compétences (emploi-formation).
  • Former une filière économique cohérente et complémentaire.
  • Des acteurs des territoires aux services en milieu rural soudés autour de mêmes besoins de cohérence des politiques de formation, de création de passerelles entre secteurs et métiers complémentaires, de mise en commun de savoir-faire : Crédit agricole, Mutualité sociale agricole, Groupama… avec tous les autres secteurs adhérents.

Quel déploiement sur le territoire ?

Début 2019, il existe 30 points de proximité en région (dont l’outre-mer) : 11 points de proximité en région au FAFSEA et 19 à OPCALIM.

Dans les territoires, la gestion paritaire de l’opérateur de compétences OCAPIAT sera réalisée par les Comités Paritaires Régionaux (CPR) qui auront un rôle d’ambassadeurs notamment auprès des institutionnels régionaux.

Afin d’assurer un service de proximité au bénéfice de l’ensemble des entreprises adhérentes d’OCAPIAT, il est envisagé de disposer d’une délégation par région administrative.

 21 mars 2019 : Le 1er CA de l’OPCO OCAPIAT a eu lieu

Sandrine

Spécialiste des politiques d'emploi et de formation. Ancienne chef de projet éditorial du Carif IDF puis Responsable Com' Multimédia de Défi métiers. En savoir plus sur l'auteur de cet article

Vous aimerez aussi...

6 réponses

  1. CHRISTINE FALI dit :

    BONJOUR

    Savez vous si l’AEF EMPLOI , aide tres importante pour les agriculteurs va être maintenue ?
    MERCI

  2. VERGERS DES 4 LOUPS dit :

    j’ai envoyé un dossier de financement concernant 2 formations le 15/03/2019 à intergros qui me la retourner et m’envoie vers vous . Comment vous joindre ? afin de finaliser cette demande de financement. Merci de répondre.

    • Arnaud dit :

      Nous sommes un site d’information sur le CPF, il y a peu de chance qu’un financeur vous envoie vers nous pour avoir un accord de financement dont c’est le métier de gérer.

  3. Richard dit :

    Bonjour je souhaiterais savoir si mon dossier est bien en cour de traitement concernant une demande de financement CPF salarié. Merci de votre réponse

  4. lecoeur dit :

    bonjour,
    A quelle adresse mail est il possible de vous envoyer un dossier complet pour l’utilisation des heures cpf?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je souhaite me former en Anglais, Espagnol, Allemand…

Je souhaite une formation en bureautique, CACES, Permis…

Je suis une entreprise et souhaite former mes équipes

Je ne souhaite pas me former