Mouvement des Hiboux

hiboux-fond-trans

Aujourd’hui lundi 27 avril, 4 mois 1/2 après la mise en place de la réforme de formation et après seulement 1000 dossiers de formations validés, nous, les employés, les demandeurs d’emplois, les organismes de formation, les formateurs indépendants, les responsables de formation et les OPCA demandons et exigeons que les choses changent plus rapidement afin de sauver la formation professionnelle en France !

CONTRE-POUR-FORMATION

Les hiboux se font entendre :

Le monde de la formation professionnelle connaît ses heures les plus sombres depuis sa réforme et la mise en application du compte personnel de formation. Le mouvement des hiboux est né le 27 avril de la détermination et la volonté d’interpeller le ministre du travail et de la formation professionnelle. En jeu : l’avenir de 75000 employés, l’excellence des entreprises françaises et la qualité de vie des salariés qui les composent.

Lundi 27 avril : Création du mouvement des Hiboux, rédaction d’une lettre ouverte à Mr. François Rebsamen et mise en ligne d’une pétition.
La première personne à avoir relayé cette information n’est autre que Manuel Jardinaud, président de l’association des journalistes de l’information sociale. Des centaines de personnes suivront…
Mardi 28 avril (J+1): De bon matin, l’entreprise titre Compte personnel de formation : la révolte des Hiboux, article qui sera partagé plus de 300 fois sur Facebook tandis que la pétition compte déjà 200 signataires.
Jeudi 30 avril (J+3): Le site actualité de la formation titre «Les Hiboux interpellent François Rebsamen sur les inquiétudes des acteurs de la formation face à la réforme» et la pétition dépasse la barre des 500 signatures !

mm

Simon

Digital Marketing Manager de Lingueo, Simon est le couteau suisse de l'entreprise. En savoir plus sur l'auteur de cet article

6 réponses

  1. LOPEZ dit :

    Bonjour
    Pouvez vous m’aider, j’envisage de saisir la justice.
    Qu’elle administration de la justice contacter pour attaquer le ministère de l’agriculture, suite au reforme actuelle des formations.

  2. JUHEL dit :

    Je suis d’accord pour aller manifester, il ne faut pas hésiter. On doit bouger !

  3. Christine LELONG dit :

    je suis d’accord pour que l’on réagisse face à une menace aussi grave !

  4. CJD Scritch dit :

    Après la casse de l’AFPA et sa projection dans la concurrence qui fait la part belle à l’utilitarisme immédiat et absolument plus à de bonnes prospectives de formation pour l’avenir, le bridage des rémunérations des stagiaires réduit encore la possibilité des citoyens à bénéficier d’un dispositif performant et reconnu, tant par les milieux professionnels que par les bénéficiaires. Les décrets à l’œuvre étranglent la bonne volonté des bénéficiaires de la formation comme les organismes de formations.
    Plus largement qu’une réponse aux besoins du marché (qui par vocation sont limités à ses intérêts), c’est aussi la capacité de développement de savoirs transverses, le maintien et l’appropriation des savoirs faire par les nouvelles générations, le savoir faire de la communication social et le bien vivre qui, pour l’avenir et l’épanouissement des bénéficiaires en formation, sont en jeu.

  5. durand bertram dit :

    Y-à-t-il un pilote dans l’avion au Mouvement des Hiboux. Avez-vous prévu une action de défense des organismes de formation prochainement ?

    • Arnaud dit :

      Notre action n’a pas été inutile et nous continuons à veiller : aux dernières nouvelles, les chiffres sont meilleurs et la campagne de communication de CPF a été confirmée pour octobre. Mais même si quelques dizaines de milliers de dossiers sont validés combien sont réellement financés ?
      Oui, nous agissons pour défendre la formation aussi bien pour les personnes qui recherchent un emploi, les employés que les organismes de formation. Oui les pilotes sont là mais ils attendent avec impatience les passagers car avec 3000 passagers (signataires) et quelques retombées presses. On peut faire mieux pour une réforme si « profonde ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *