Les blocs de compétences dans les diplômes professionnels

Deux décrets du 10 juin 2016 introduisent la notion de blocs de compétences dans les diplômes professionnels préparés dans le cadre de la formation professionnelle continue et de la VAE.

Dans leur rapport intitulé “l’introduction de blocs de compétences dans les diplômes professionnels” de fin 2015, l’Inspection générale de l’éducation nationale (Igen) et l’Inspection générale de l’administration de l’éducation nationale et de la recherche (Igaenr) soulignaient l’opportunité d’intégrer les blocs de compétences dans les diplômes dans un contexte de diversité des voies d’accès et de formation tout au long de la vie. C’est chose faite avec la publication de deux décrets.

Pourquoi introduire des blocs de compétences dans les diplômes professionnels ?

L’introduction de blocs de compétences dans les diplômes professionnels viserait à :

  • Rendre plus sûrs les parcours pour éviter que toute sortie précoce ne se traduise par une absence de validation de compétences ;
  • Assurer la fluidité des parcours entre les niveaux de formation et permettre que les acquis d’apprentissage d’un niveau puissent être pris en compte ou valorisés dans la certification du niveau supérieur ;
  • Servir la conception de formations, la mise à jour des contenus, en phase avec l’évolution des emplois, et aptes à répondre aux besoins en compétences des métiers et des filières ;
  • Permettre et faciliter la mise en œuvre du droit au retour en formation des jeunes gens, notamment ceux qui seraient sans diplôme.

D’une manière générale, l’introduction des blocs de compétences dans les diplômes professionnels faciliterait l’insertion professionnelle et préparerait à l’exercice de la citoyenneté.

Dans les préconisations émises dans le rapport pré-cité, il est précisé “qu’intégrer des blocs de compétences dans les diplômes professionnels consiste à concevoir des blocs cohérents d’activités ou de situations professionnelles à partir desquelles les compétences seront construites, mobilisées et évaluées.  il est indispensable que les blocs, dans leur ensemble, couvrent la totalité du métier visé et que les relations éventuelles entre les blocs soient valorisées et explicitées.”

Que précisent les décrets du 10 juin 2016 ?

Les deux décrets publiés au J.O du 12 juin 2016 autorisent l’accès des diplômes du CAP (Décret n° 2016-772 du 10 juin 2016)  et du bac professionnel (Décret n° 2016-771 du 10 juin 2016) en blocs de compétences par les candidats de la formation professionnelle continue ou de la validation des acquis de l’expérience (VAE) .

Chaque décret définit ce qu’est un bloc de compétences au regard du diplôme du baccalauréat professionnel / du CAP, et prévoit les modalités selon lesquelles son acquisition est reconnue.

La validation des blocs de compétences prend la forme d’attestation et non de certification.

Bon à savoir : au bout de 5 ans, cette attestation vaut, à la demande du candidat, dispense d’épreuve, sous réserve du maintien de l’unité dans le règlement d’examen de la spécialité du diplôme. En cas de modification de celle-ci, il est tenu compte d’un tableau de correspondance entre anciennes et nouvelles unités.

La mise en oeuvre de ces décret débutera à la session 2016.

Pour aller plus loin :

Introduction des blocs de compétences dans les diplômes professionnels
http://cache.media.education.gouv.fr/file/2015/23/3/2015-078_blocs_competences_531233.pdf

Décret n° 2016-771 du 10 juin 2016 (bac pro)
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=6CB7A2EC4AF727A7DE76F965C6F3BF49.tpdila09v_3?cidTexte=JORFTEXT000032676900&dateTexte=&oldAction=rechJO&categorieLien=id&idJO=JORFCONT000032676827

Décret n° 2016-772 du 10 juin 2016 (CAP)
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=6CB7A2EC4AF727A7DE76F965C6F3BF49.tpdila09v_3?cidTexte=JORFTEXT000032676985&dateTexte=&oldAction=rechJO&categorieLien=id&idJO=JORFCONT000032676827

Sandrine

Spécialiste des politiques d'emploi et de formation. Ancienne chef de projet éditorial du Carif IDF puis Responsable Com' Multimédia de Défi métiers. En savoir plus sur l'auteur de cet article

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. lecointre dit :

    Merci pour ces informations. Travaillant dans le supérieur, quels textes FR ou Européens régulent cette démarche de déclinaison des parcours, est-ce en vue de pouvoir décliner ces blocs de compétences en heures/crédits et ainsi permettre à l’étudiant de créer son diplôme dans plusieurs filières ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je souhaite me former en Anglais, Espagnol, Allemand…

Je ne souhaite pas une formation linguistique

Je suis une entreprise et souhaite former mes équipes

Je ne souhaite pas me former