Les besoins des conseillers en CEP

Un groupe pilote a été créé pour la mise en place d’une communauté de métier digitale pour les conseillers(-ères) CEP. Retours sur la 1re consultation réalisée.

CEPRéalisé par Net Premium, ce document de synthèse s’inscrit dans la méthodologie d’accompagnement et de pilotage d’une communauté de métier que Net Premium a développé pour ce projet, en partenariat avec l’Université ouverte des compétences (Uodc).

Il présente les résultats de l’analyse du contenu de la première consultation du Groupe Pilote du projet ComCep : mise en place d’une communauté de métier digitale pour les conseillers(-ères) CEP.

Retour sur le CEP

Le CEP, Conseil en évolution professionnelle est un dispositif d’accompagnement gratuit et personnalisé proposé à toute personne souhaitant faire le point sur sa situation professionnelle et, s’il y a lieu, établir un projet d’évolution professionnelle (reconversion, reprise ou création d’activité, etc.).

Cinq opérateurs nationaux sont aujourd’hui habilités à délivrer le CEP :

  • Pôle Emploi ;
  • L’Apec ;
  • Les missions locales ;
  • Les Fongecif – Opacif ;
  • AP Emploi.

Pourquoi une communauté de métier pour les conseillers du CEP ?

La communauté de métier pour les conseillers du CEP est une initiative de trois acteurs : Centre Inffo, l’Université ouverte des compétences (Uodc), et le Réseau des Carif-Oref.

Cette initiative est soutenue par la DGEFP, Délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle et par les 5 opérateurs nationaux.

Le projet est de mettre à disposition de tous les professionnels délivrant du CEP une communauté de métier digitale : transversale, professionnelle, attractive, régulée.

Quels enseignements tirer de la 1re consultation ?

Un groupe Pilote, constitué d’une vingtaine de conseillers CEP issus des différents réseaux dans 3 régions, a été mis en place préalablement à l’ouverture de cette communauté de métier afin de recueillir les attentes de ces professionnels et permettre d’adapter et d’ajuster l’outil en fonction de leurs attentes et s’assurer ainsi de sa réelle efficacité.

Au final, 19 conseillers en évolution professionnelle ont participé à ce premier rendez-vous, représentant l’ensemble des opérateurs habilités à délivrer le CEP.

A noter : Pour la plupart, la fonction de CEP se cumule avec une autre activité : conseil à l’emploi, à l’insertion, à l’orientation ou psychologue du travail.

Au niveau des bénéficiaires, le CEP est jugé intéressant car il leur permet d’accéder à un accompagnement gratuit, effectué par des professionnels, pour les aider dans leur cheminement professionnel.

Au niveau des conseillers, le CEP est vécu comme un enrichissement de leur activité. Il crée notamment une ouverture sur les activités de l’ensemble des acteurs dans le domaine de l’orientation et de la formation.

Les difficultés rencontrées par les conseillers

Les conseillers font part de difficultés en lien avec le caractère nouveau du métier et les spécificités inhérentes au rôle de CEP d’une part, et qui concernent :

  • La diversité du public, qui suppose des profils moins connus.
  • L’accompagnement de personnes en situation de fragilité : personnes fragiles
  • psychologiquement, situations de précarité, salariés peu qualifiés, insuffisamment autonomes.
  • Le besoin de rester neutre, dans une posture d’écoute et d’accompagnement, plus que de conseil réellement actif alors que la personne demande des réponses immédiates et attend une implication active de la part du conseiller.

Par ailleurs, les conseillers soulignent deux autres aspects :

  • Le manque de connaissance des différentes structures intervenant au niveau du CEP et de leurs modalités de fonctionnement respectives.
  • Le manque de temps disponible pour suivre l’actualité concernant le CEP, et globalement du manque de connaissance des offres existantes en termes d’offres de services, de formation, de financements possibles et de dispositifs d’aide.

Vers une évolution professionnelle des conseillers

 Pour la plupart, cette fonction de CEP marque une évolution qui nécessite de réelles adaptations dans leur approche :

  • Les conseillers définissent le CEP avant tout comme un « accompagnement » qui implique une approche très globale de la personne.
  • Cet accompagnement repose avant tout sur l’écoute et non sur la recherche absolue de solution.
  • Le CEP nécessite pour certains conseillers – tout particulièrement pour les acteurs de la formation tels que Fongecif, Opacif – un vrai changement de posture non uniquement centré sur la formation.
  • Il implique de développer de nouvelles compétences.
  • La mise en place du CEP oblige à définir des modalités d’organisation spécifiques et adaptées au sein des structures…des process qui restent encore à affiner.

Un besoin d’outils pour les conseillers

Les professionnels font part de besoins en termes d’outils pour les aider à remplir pleinement leur mission et apporter le meilleur service possible aux bénéficiaires. Ils mettent en avant des difficultés liées à une connaissance imparfaite des moyens et outils existants et à un manque de formation pour utiliser ces outils.

Concernant le forum mis à disposition sur la plateforme, les conseillers font part de leur besoin de plus de fluidité dans les échanges, de coordination des contributions et de réponses plus rapides. La mise en commun de ressources via ce forum nécessite la mise en place de rubriques et thématiques, à définir en concertation en fonction de leurs besoins de terrain.

La suite ?

La 2e consultation sera principalement consacrée à tester et à affiner auprès du Groupe Pilote une version bêta de la future communauté de métier ComCep. Ce sera l’occasion de se pencher sur les besoins des conseillers en termes de contenus, de rubriquage, de fonctionnalités.

A noter : dès cette 2e consultation, un accès aux ressources vidéo de l’UODC sera ouvert.

 

Sandrine

Spécialiste des politiques d'emploi et de formation. Ancienne chef de projet éditorial du Carif IDF puis Responsable Com' Multimédia de Défi métiers. En savoir plus sur l'auteur de cet article

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. cozin dit :

    En gros le CEP ne peut et ne sert à rien et il faut réhabiliter le Bilan de Compétences !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je souhaite me former en Anglais, Espagnol, Allemand…

Je ne souhaite pas une formation linguistique

Je suis une entreprise et souhaite former mes équipes

Je ne souhaite pas me former