Formations CPF pour Notaire

Le Compte Personnel de Formation (CPF) permet au notaire de former en totale autonomie. Une révolution dans le monde de la formation professionnelle, un secteur où la formation était difficile d’accès.

Retrouvez l’ensemble des formations éligibles au CPF en téléchargeant l’application “Mon compte formation” sur votre smartphone. Vous n’aurez plus qu’à créer un compte CPF en vous munissant de votre numéro de sécurité sociale. L’application permet de connaitre son budget de formation, trouver une formation, de réserver et de payer.
N’attendez plus pour vous former en anglais par exemple !

Devis pour une formation en anglais juridique éligible au CPF :

Le Compte Personnel de Formation

Le Compte Personnel de Formation accompagne le salarié tout au long de sa carrière professionnelle et favorise son accès à la formation. Dès l’entrée sur le marché du travail et indépendamment de son statut, chaque individu dispose d’un Compte Personnel de Formation.

Le CPF est individuel et il ne peut être en aucun cas débité sans l’accord de son propriétaire. Depuis la réforme de la formation professionnelle, il est mobilisable sans l’accord au préalable de son employeur et reste actif en cas de changement ou perte d’emploi. Depuis la réforme, le compte n’est plus alimenté en heures mais en euros : 500 euros par an et 800 euros pour les salariés peu qualifiés, dans la limite de 5000 euros et 8000 euros. Le CPF concerne :

  • Les salariés,
  • Les demandeurs d’emploi.
  • Les indépendants.

Concernant le métier de notaire :

Nature de l’activité

Libérale réglementée

Définition de l’activité

Les notaires sont des spécialiste du droit et des officiers publics compétents pour authentifier les actes et les contrats et pour en assurer la date, en conserver le dépôt, en délivrer des copies.
Ils ont une mission de conseil auprès des particuliers et des entreprises pour gérer la succession et les négociations immobilières. Ils peuvent également représenter des clients qui demandent des déductions, des réductions et des crédits d’impôt, et travailler avec l’administration fiscale pour remplir la mission d’un tiers de confiance.

CFE compétent

  • L’Urssaf en cas de création d’une entreprise individuelle.
  • Greffe du tribunal de commerce, ou greffe du tribunal d’instance en cas de création d’une société civile ou d’une société d’exercice libéral.