Digital learning, les chiffres 2019

Résultats et analyse d’une enquête réalisée auprès de 400 structures de formation sur leurs pratiques en matière de formation en ligne.

L’enquête sur laquelle se base ce livre blanc a été réalisée par l’ISTF d’octobre à décembre 2018 auprès de 400 professionnels de la formation ayant répondu à un questionnaire en ligne.

La formation mixte (présentielle et distancielle) augmente de 5 points (+ 8 %), et atteint un nouveau record en représentant 64% des modalités mises en œuvre en 2018.

La chute inexorable du « tout présentiel »

Seuls 29 % des répondants de l’enquête ne réalisent que des parcours de formation en présentiel.

A noter : 97 % d’entre eux disent vouloir se lancer dans le digital au cours de l’année qui arrive. Ils n’étaient que 50 % l’an passé.

Le secteur public fait office d’exception : la modalité 100% présentiel représente encore 45% des parcours mis en place.

Pourquoi passer au digital learning ?

L’efficacité pédagogique est le leitmotiv numéro 1 pour passer au Digital learning :

  • 31 % Pour améliorer l’efficacité pédagogique des formations
  • 23 % Pour être plus réactif face aux enjeux business
  • 19 % Pour réduire les coûts de la formation
  • 7 % Pour améliorer l’image de ma structure
  • 7 % Pour suivre les tendances
  • 2 % Pour répondre à ce que demande ma hiérarchie
  • 1 % Car c’est la fin imminente du présentiel.

A l’inverse, les 3 principaux freins pour développer le digital learning restent comme l’année dernière :

  • 24 % Le manque de temps
  • 24 % Le manque de budget
  • 19 % Le manque de compétences.

En 4e position, on trouve cette année le manque de performance des outils pour 16 % des interrogés.

Comment se déroulent les formations ?

Pour 2018, le présentiel reste la modalité jugée la plus efficace pour 22 % des répondants, devant la classe virtuelle qui totalise 16 % des suffrages. Le e-learning scénarisé continue de chuter (- 3 points en 1 an) au profit des autres modalités à distance dont notamment le microlearning qui passe de 2 % à 14 % en 2 ans.

Quelles sont les motivations à suivre une formation en ligne ?

Le fait que la formation soit en lien avec une problématique métier est la première motivation pour 27 % des répondants. Suivent l’implication avec la hiérarchie (17 %), l’expérience utilisateur et la facilité d’accès (2 %) et l’accès en self-service à la ressource (11 %).

A noter : le côté ludique et interactif n’est mentionné que par 7 % des répondants.

Le tutorat, essentiel dans un parcours de formation ?

Quand on demande aux apprenants les motivations à finir une formation ils évoquent la présence du tuteur en tête (19 %)… alors que seulement 10 % trouvaient sa présence comme motivante pour se lancer en formation.

La classe virtuelle est l’outil de tutorat préféré des responsables formation qui estiment, pour 21% d’entre eux, qu’il s’agit de l’outil le plus efficace parmi ceux à leur disposition.

Pour télécharger gratuitement l’intégralité de l’enquête :

www.istf-formation.fr/blog/livre-blanc-les-chiffres-2019-du-digital-learning/

Sandrine

Spécialiste des politiques d'emploi et de formation. Ancienne chef de projet éditorial du Carif IDF puis Responsable Com' Multimédia de Défi métiers.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je souhaite me former en Anglais, Espagnol, Allemand…

Je souhaite une formation en bureautique, CACES, Permis…

Je suis une entreprise et souhaite former mes équipes

Je ne souhaite pas me former