CPF de langues, les tests ne sont plus obligatoires !

Arnaud

Web Entrepreneur, Co-fondateur de @Lingueo - Chroniqueur @BFMBusiness et Rédacteur en chef @CPFormation #EdTech #Formpro En savoir plus sur l'auteur de cet article

25 réponses

  1. Bruno Callens dit :

    Bonjour,

    Surréaliste…

  2. Catherine Deneubourg dit :

    Bonjour,

    Et maintenant, qu’est-ce que l’on fait ? Car maintenant que nombre d’OF “crèvent la gueule ouverte” (si vous me permettez l’expression un peu “rude”), le gouvernement fait la sourde oreille et regarde ailleurs !

  3. JUHEL dit :

    C’est une bonne nouvelle ! Encore merci pour votre action dans le mouvement. Je ne sais pas si on va s’en sortir, mais sans l’initiative de cette pétition, je ne serais peut-être pas informée des changements.

  4. Arnaud dit :

    Nous constatons que le BULATS est re-devenu multilingue à l’inventaire CNCP dans sa nouvelle version et donc (ré)éligible au #CPF pour l’espagnol l’allemand le français FLE… #abracadabra

  5. Alan Nobili dit :

    Bonjour Arnaud,

    c’est très étonnant puisque l’esprit de la réforme, c’est d’aller vers des formations délivrant des qualifications ou certifications reconnues.

    Pouvez vous nous en dire plus sur votre source? En quoi est elle officielle? De quelle autorité légitime parlez vous?

    Pareil pour le socle commun de connaissances et de compétences professionnelles, il a été l’objet de négociations entre les partenaires sociaux et on ne le modifie pas du jour au lendemain.

    Merci pour vos précisions et aussi pour vos efforts.

    Bien cordialement,

    Alan

    • Arnaud dit :

      Bonjour Alan, en effet l’esprit de la réforme est bien celui que vous décrivez. Nous avons rédigé cet article car le BULATS autre qu’anglais avait été retiré des listes ce qui était à nos yeux un véritable problème. Lisez bien l’article après “AH désolé je viens de mettre la clim…”

      • Alan Nobili dit :

        ah ok j’ai compris!

        • LVD dit :

          De même, je n’avais pas compris le sens de l’article…ou du moins un peu perdue…on attend tellement un assouplissement des règles …que l’interprétation est proche .. .l’humour dans le cadre de cette réforme est délicat…pardonnez moi !!!

  6. Mireille Zeler dit :

    Bonjour Arnaud,
    Merci pour tout ce que vous faites pour sauver la formation en France ! J’ai ouvert un petit centre de formation anglais il y a 4 ans et bien qu’il se portait relativement bien il s’est fait explosé en plein vol depuis janvier … Je tiens tant bien que mal étant donné que le DIF représentait 80 pct de mon CA … Cependant j’avoue que votre mouvement me donne des ailes ! lol ! C’est hilarant ce dont notre gouvernement est capable … Le pire comme le meilleur ? Le meilleur est donc à venir … et on ne lâche pas ! Merci à vous ! Mireille

  7. Catherine Deneubourg dit :

    Bonjour,

    J’ai l’impression que depuis quelques jours, on baisse un peu la garde…Certains semblent résignés (le SYCFI par exemple).

    Il faudrait être plus offensif voire agressif . C’est inadmissible ce qui est en train se passer.

  8. Bruno Callens dit :

    Bonjour,

    Les petits organismes (quelquefois composés d’une seule personne !) sont très isolés. Il faudrait mettre en place une formule du genre coopérative d’entreprises (une première idée).

    Il y a déjà eu quelques tentatives mais cela reste difficile. Cette réforme sera peut-être l’occasion d’un sursaut sous la pression de la nécessité. En tout cas, appel aux idées.En tout cas, mettre fin à cette situation de danger permanent.

  9. Frédérique Vivès dit :

    Bonjour Arnaud !

    Bonne nouvelle que ces formations BULATS soient de nouveau éligibles au CPF. Mais qu’en est-i des tests en fin de formation , type TOEIC? est-ce obligatoire pour que la formation soit validée par l’OPCA? Merci pour tout.

  10. Catherine Deneubourg dit :

    Bonjour,

    Désolée d’être un peu abrupte, mais j’ai l’impression que la fronde n’est plus aussi solide qu’il y a peu…Pourtant, licenciements, faillites, baisses dramatiques des chiffres d’affaires, c’est toujours d’actualité non ?

    • Arnaud dit :

      Si seulement c’était un problème d’actualité. Rassurez-vous la situation est bel et bien catastrophique et même si les médias relaient moins le mouvement la situation ne se règle pas pour autant…

  11. Bruno Callens dit :

    Bonjour,

    Je vous invite à lire le billet de Jean Pierre Willems de ce matin :

    willemsconsultants.hautetfort.com/

    Si vous souhaitez passer une bonne journée, calme et détendu, je vous suggère de le lire ce soir (quoique guère indiqué pour un sommeil réparateur).

    Pour les autres, je vous invite à le diffuser massivement sur Twitter, comme je viens de le faire. L’article s’intitule “vos g… les mouettes.

    • Bruno Callens dit :

      Encore une petite chose…

      Pour les plus optimistes, on peut toutefois se demander si la constatation du comportement irresponsable de certains ne finira pas par débloquer la situation en raison des conséquences que cela implique. Mais bon…

  12. Agnès dit :

    Bonjour, merci pour ces précieuses informations.
    Alors, ok, le stagiaire n’est pas dans l’obligation de passer les test, mais l’organisme doit-il quand même l’inscrire pour que la formation soit éligible au CPF?
    Merci 😉

    • EVERYDAY ENGLISH dit :

      Bonjour

      Comme Agnès je voudrais savoir les démarches à suivre pour que nous les organismes de langues puissent faire les stages maintenant que les tests ne sont plus nécessaires? Merci à l’avance. Donna

  13. Valéria Dellome dit :

    Bonjour Arnaud
    Je suis professeur de langue portugaise en France. J’accompagne les nouvelles au sujet du CPF et je voudrais vous demander si c’est vrai, oui ou non, que les tests de certification pour les formations en langue ne sont plus obligatoires, comme vous l’annoncez dans votre article ci-dessus. Car tout le monde se creuse la tête pour savoir comment on va faire pour les certifications. Sans oublier que certaines écoles ne savent même pas à qui s’adresser pour la certification en portugais, en ce qui me concerne, vu que c’est l’idiome que j’enseigne.
    Votre sens de la dérision m’échappe, et je pense que c’est le cas pour d’autres personnes, surtout pour ceux qui sont nés ailleurs, car l’humour n’est pas universel, excusez-moi de vous rappeler.
    Je vous demande de considérer que nous attendons des infos sérieuses. Et d’après les commentaires au sujet votre article, impossible de savoir si vous parlez vrai ou faux.
    Pourriez-vous faire qq chose pour qu’on puisse vous faire confiance?
    cordialement
    valéria dellome

  14. Nicolas dit :

    Bonjour,
    3 ans sont passés. Qu’en est il pour le prestataire de formation, doit il uniquement inscrire le stagiaire à un test ? Qu’en est il si le stagiaire ne s’est pas présenté au test ?

    • Arnaud dit :

      La situation varie d’un OPCA/O à l’autre rien n’est uniformisé mais globalement si le stagiaire ne passe pas le test la formation n’est pas remboursée à l’organisme de formation qui a avancé la trésorerie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *