Quel est le bon moment pour faire un bilan de compétences ?

Sandrine

Spécialiste des politiques d'emploi et de formation. Ancienne chef de projet éditorial du Carif IDF puis Responsable Com' Multimédia de Défi métiers. En savoir plus sur l'auteur de cet article

1 réponse

  1. Didier COZIN dit :

    C’était bien la peine de faire voter la loi en urgence en février 2014 pour se rendre compte qu’on avait fait n’importe quoi !

    On peut parfaitement mesurer le degré d’improvisation et d’incompétence de ceux qui ont écrit la réforme de 2014 avec cet oubli du bilan de compétences (et de bien d’autres choses dans le domaine du numérique par exemple).
    Résumons les choses
    – en février 2014 le rapporteur de la loi se “oublie” les bilans de compétences (le conseil en évolution, gratuit et inutile le remplacera) mais 3 ans plus tard on ré-introduit le bilan de compétences (alors que le CEP ne marche évidemment pas)
    Sauf qu’en 3 ans la plupart des centres de bilan privé ont mis la clé sous la porte, sont sans ressources ou capacité de développer leurs actions.
    Evidemment quelques organismes subventionnés et publics auront sans doute profité de l’occasion pour gagner des parts de marché (pas beaucoup car ne connaissant pas le monde du travail privé ils auraient bien du mal à accompagner les salariés).
    Dans un an on nous dira sans doute que le DIF finalement ce n’était pas si mal : plus simple, moins cher et 10 fois plus de stagiaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *