CEP & Bilan de compétences – Rapport COPANEF

Le Groupe de travail paritaire du COPANEF sur les évolutions du bilan de compétences a souhaité développer ses travaux sur la base de deux approches complémentaires :

  • Une approche systémique : il s’agit d’aboutir à une architecture cohérente du bilan de compétences dans le nouveau cadre législatif, réglementaire et organisationnel de la formation professionnelle. Il convient de mieux structurer le bilan de compétences en termes de contenus et d’articulation avec le CEP, l’entretien professionnel d’une part, la VAE, le passeportorientation-formation, d’autre part,
  • Une approche Qualité : il s’agit ici de définir les principes et les modalités d’un processus qui doit renforcer l’homogénéité de la prestation de service, quel que soit le prestataire. Au-delà des aspects techniques et organisationnels liés aux processus de production, elle permettra aussi d’aborder la question stratégique du format de la démarche Qualité.

Le bilan de compétences doit être appréhendé comme une démarche irremplaçable, c’est-à-dire à laquelle le CEP ne peut pas se substituer, dans la mesure où :

  • il favorise un processus de reprise de confiance en soi, d’estime de soi,
  • il permet, après clarification de la stratégie personnelle, de préciser, confirmer, consolider un projet professionnel voire en changer,
  • il permet à la personne de faire émerger, de mettre en évidence « ce qu’elle ne sait pas ce qu’elle sait », les compétences, les aptitudes, les habiletés et les savoirs informels qu’elle ignore pouvoir mobiliser dans une activité professionnelle (dimension introspective).

Schéma d’articulation entre CEP et bilan de compétences

La loi du 5 mars 2014 n’ayant pas restreint cette possibilité, le groupe de travail paritaire considère, qu’au-delà de la possibilité nécessaire de l’articulation avec le CEP, il doit subsister un bilan de compétences spécifique et autonome dans la mesure où il est aujourd’hui connu, reconnu et mobilisé par des salariés.

Le groupe de travail paritaire préconise que ce livrable, ou une extraction de ses données, soit intégrable dans la fiche de liaison CEP en cours d’élaboration par le groupe de travail de la DGEFP.

L’approche modulaire proposée, très innovante par rapport aux pratiques et aux usages actuels, rend nécessaire la mise en œuvre d’une démarche d’expérimentation afin de valider et d’enrichir ces nouvelles approches.

Télécharger le rapport de préconisation complet du COPANEF.

Remerciements :

Jean-Pierre Therry (CFTC), rapporteur, remercie l’ensemble des personnes qui ont contribué à l’élaboration de ce rapport et, notamment : Gilles Bensaïd (CFDT) Alain Druelle (MEDEF) Mohamel ElBarqioui (UPA) Joëlle Hélénon (MEDEF) Laurence Martin (FO) Djamal Teskouk (CGT)

Ont apporté leur concours : Jean-Marie Marx (CNEFOP) Jean-Marc Huart (DGEFP) Michel Ferreira-Maia (DGEFP) Christine Schmitt (DGEFP) Philippe Dole (FPSPP) Bruno Bertoli (FPSPP)

Ont été auditionnés : René Bagorsky (AFPA) Fabien Beltram (Pôle Emploi) Jean-Luc Bernaud (INETOP-CNAM) Brigitte Billaud (Association Syndicale des Centres de Bilan de Compétences) Marie-Odile Brien-Lenhardt (Fongecif Alsace) Patrice Huber (DRH Consulting) Sylvie Prévost (Tremplin RH) Laurent Réveillon (Fongecif Poitou-Charente) Serge Rochet (Fédération Nationale des CIBC)

Arnaud

Web Entrepreneur, Co-fondateur de @Lingueo - Chroniqueur @BFMBusiness et Rédacteur en chef @CPFormation #EdTech #Formpro En savoir plus sur l'auteur de cet article

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je souhaite me former en Anglais, Espagnol, Allemand…

Je ne souhaite pas une formation linguistique

Je suis une entreprise et souhaite former mes équipes

Je ne souhaite pas me former