Compétence transversale

On entend de plus en plus parler de “Compétences transversales” L’Europe dans le cadre de la Stratégie Europe 2020 attache une attention particulière sur les compétences clé dont les compétences numériques et sur le développement des compétences transversales. Mais qu’est ce qu’on entend par “transversales” existe t’il une liste de ces compétences ?

Les compétences transversales, c’est quoi exactement ?

Une compétence transversale est un savoir ou un savoir faire maîtrisé par plusieurs métiers. La compétence transversale se différencie donc de la compétence technique qui est elle partagée par des salariés d’un même corps de métier.

Si de très nombreux travaux soulignent régulièrement l’importance du diplôme et du niveau de qualification comme facteur central d’insertion professionnelle, les travaux menés par le Céreq ou l’Insee sur le lien entre formation initiale et emploi montrent que l’adéquation formation-emploi est loin d’être systématique : moins d’un jeune sur deux issu de formation professionnelle trouve un métier en lien direct avec sa spécialité de formation. On peut ainsi faire l’hypothèse qu’une partie des compétences détenues par ces jeunes et qui sont valorisées sur le marché du travail se révèlent soit transférables soit transversales, dans le sens où elles favorisent la mobilité vers différents métiers.

Le développement d’une économie des services a contribué à renforcer, chez les employeurs, la demande de personnes plus réactives pour faire face aux imprévus, plus autonomes, avec un sens de la relation client plus aigu1 . L’économie du numérique transforme également les compétences requises pour faire face aux mutations de l’emploi : la capacité à détenir à la fois des compétences spécifiques et techniques et des compétences plus transversales, à les actualiser en continu, est un enjeu essentiel pour les individus comme pour les entreprises.

Par ailleurs, des compétences qui apparaissent spécifiques à un moment donné peuvent devenir générales en fonction de l’évolution de la demande de travail, elle même liée à la transformation de l’activité économique et des modes d’organisation du travail. La frontière entre compétences transférables et transversales est poreuse dans le temps. Par exemple, les compétences dans la maîtrise des outils numériques sont de plus en plus utilisées dans une large gamme d’activités et tendent à passer de transférables à transversales. Les compétences transférables ou transversales tendent ainsi de plus en plus à « concourir » comme critères de recrutement aux côtés du diplôme sur le marché du travail. Mais sait-on précisément de quoi on parle aujourd’hui ?

Leur définition et surtout leur description sont loin d’être stabilisées, les référentiels de compétences qui fondent leur reconnaissance étant très pluriels, et probablement insuffisamment partagés. Pourtant, la capacité à repérer ces compétences, à les formaliser et les valoriser, est un levier important d’amélioration de l’appariement entre offre et demande de travail. Leur prise en compte permet de diversifier le potentiel des offres d’emploi auxquelles les candidats peuvent légitimement postuler et donne aux entreprises la possibilité d’élargir les profils des candidats pour une offre, en particulier pour répondre à des difficultés de recrutement. Raisonner avec une logique de « portefeuille » de compétences, et non plus exclusivement avec l’entrée « métier »

Exemples de compétences transversales :

  • Capacité à communiquer dans une langue étrangère
  • Capacité d’analyse et de synthèse
  • Organisation, structuration, planification
  • Autonomie, initiative
  • Création de réseaux de compétences
  • Perception psychologique (de l’autre)
  • Interdisciplinarité, interculturalité, synergie
  • Communication, pédagogie, résilience
  • Méthodologie, rigueur, qualité, délai
  • Veille environnement, benchmarking, suivi de la concurrence
  • Propriété intellectuelle, enjeux financiers
  • Simultanéité en « multitâches »

En savoir plus :

Je souhaite me former en Anglais, Espagnol, Allemand…

Je ne souhaite pas une formation linguistique

Je suis une entreprise et souhaite former mes équipes

Je ne souhaite pas me former