Cofrac

Tout sur le Cofrac

Logo Cofrac

Cofrac ou Le Comité français d’accréditation est une association chargée de délivrer volontairement ou par réglementation des accréditations aux organismes d’évaluation de la conformité. Ces organismes vérifient que des produits, services, systèmes, installations et personnels répondent à des exigences spécifiées.

Pour qui ?

Cofrac s’adresse aux laboratoires d’essais et d’étalonnages, aux organismes de vérification, aux organisateurs de comparaisons interlaboratoires et producteurs de matériaux de référence, aux laboratoires de biologie médicale, et aux organismes d’inspection, de certification ou de qualification. Pour obtenir l’accréditation, les accrédités doivent se livrer à un processus exigeant. L’accréditation leur permet notamment d’accélérer leur développement.

Capture

En contribuant à l’amélioration continue des contrôles ainsi que de la qualité des produits et des services mis sur le marché, l’accréditation renforce la confiance tout en constituant un atout différenciateur pour les entités qui y ont recours. Organisme à but non lucratif créé en 1994, le Comité français d’accréditation est l’instance nationale d’accréditation, véritable reconnaissance de l’accréditation comme activité d’intérêt général. Dans un souci d’indépendance et d’impartialité, tous les intérêts qui y sont liés sont représentés au sein des instances de décision.

Cofrac est organisé autour de 4 sections : Certifications, Inspection, Laboratoires et Santé Humaine.

La section “certifications” accrédite les organismes certificateurs qui interviennent par exemple dans la délivrance des labels ” bio” ou la certification des diagnostiqueurs immobiliers : les organismes de certification de produits, les organismes de certifications de personnels, les organismes de certifications de système de management, les organismes qui vérifient les déclarations d’émissions de gaz à effet de serre et les organismes qui délivrent les qualifications d’entreprise. Leurs accréditations sont reconnues par :

  • L’ Institut Français et les autorités compétentes en la matière
  • Coopération européenne pour l’accréditation (EA) et Forum international d’accréditation (IAF), dans le cadre des accords multilatéraux de reconnaissance pour les activités d’accréditation des organismes de certification et de vérification,
  • Des prescripteurs privés

La section “inspection” accrédite les bureaux de contrôle ainsi que les organismes qui vérifient, pour le compte de l’Etat, les instruments de mesure réglementés selon la norme NF EN ISO/IEC 17020. Par exemple :

  • L’accréditation des organismes d’inspection, ou “bureaux de contrôle”
  • L’accréditation en métrologie légale

La section “laboratoires” accrédite, les laboratoires d’essais et d’étalonnages, les organisateurs de comparaisons inter-laboratoires et les producteurs de matériaux de référence. Ils interviennent dans tout type de secteurs d’activité, aussi bien avec les professionnels de l’agroalimentaire, que de la chimie ou du bâtiment. Ils interviennent également dans le cadre de l’agrément BPE et de l’application des principes de BPL. Les types d’organisme qui peuvent être accrédités :

  • Les laboratoires d’essais, d’analyses et d’étalonnages
  • Les organisateurs de comparaisons inter-laboratoires (OCIL)
  • Les bonnes pratiques d’expérimentation (BPE)
  • Les bonnes pratiques de laboratoires (BPL)

La section “santé humaine” a en charge l’accréditation de tout ce qui touche à la santé et au secteur médical, avec en premier lieu les laboratoires de biologie médicale. Elle a été créée en 2009 à l’occasion de la réforme de la biologie médicale qui allait rendre l’accréditation obligatoire pour l’ensemble des laboratoires de biologie médicale en France. La section accrédite également les laboratoires de biologie médico-légales et les structures d’anatomie et de cytologie pathologiques (ACP).

Plus de 90 pays

La reconnaissance internationale de l’accréditation facilite l’accès aux marchés à l’export, le Cofrac est signataire d’accords multilatéraux, faisant bénéficier l’accréditation française d’une reconnaissance dans plus de 90 pays et favorisant ainsi la libre circulation des produits et services.  Par ces accords, les organismes d’accréditation reconnaissent l’équivalence des certificats émis par leurs accrédités avec les certificats émis par les organismes accrédités par leurs homologues. Ainsi, par exemple et grâce aux accords, il n’est plus nécessaire pour un fournisseur de produits de faire certifier ses produits dans chaque pays où il souhaite les commercialiser.

Grâce à l’expertise de 180 collaborateurs et d’un réseau de plus de 1 800 évaluateurs techniques, le Cofrac poursuit son développement et renforce en permanence ses équipes pour assurer un meilleur service à ses clients.