2019 : Les chiffres du SI & APP CPF

Les chiffres du SI* CPF et de l’APP CPF** en ce début d’année 2019

Suite à la signature de la Convention du Compte personnel de Formation entre le ministère du Travail et la Caisse des Dépôts, vendredi 11 janvier 2019, la Caisse des Dépôts s’est engagée à réaliser les travaux de mise en œuvre du nouveau Compte personnel de formation. Pas de surprise quant au choix du prestataire mais une dynamique confirmée que les chiffres révèlent :

cdc-chiffres-2019

  • 33 millions de comptes qui ont été ouverts début 2019
  • 25 millions de comptes sont considérés comme suffisamment approvisionnés pour pouvoir être utilisés.
  • 5 000 organismes de formation sont déjà inscrits sur la plateforme de préfiguration du futur “espace des organismes de formation” du système d’information du CPF
  • la CDC***, a prévu de recruter 240 personnes durant l’année 2019,
  • 1/5 de ces effectifs seront affectés à la gestion du CPF.
  • 4/5 de ces effectifs seront affectés aux aspects techniques du dispositif (informatiques).
  • La Caisse des dépôts bénéficie d’une enveloppe budgétaire de 90 M€ pour les années 2019 et 2020.

L’état se donne les moyens de réussir son projet

Des chiffres qui font tourner la tête et qui nous donnent une information : l’état ne fait pas semblant et souhaite véritablement réussir ce projet ambitieux d’une complexité inouïe. Le 7 février prochain nous participerons à une réunion sur la future application CPF avec la Caisse des Dépôts. Si vous avez des questions d’ici là n’hésitez pas à les poser via notre forum. Nous les relaierons et y répondrons.

*SI : Système d’information
**APP CPF : Application du Compte Personnel de Formation
*** CDC : Caisse des dépôts

Arnaud

Rédacteur en chef @CPFormation - Web Entrepreneur @Lingueo - Chroniqueur @BFMBusiness #EdTech #Formpro #FOAD #COAD #WEB

You may also like...

1 Response

  1. Didier Cozin dit :

    Examinons de près ces chiffres et détails rendus publics cette semaine/

    -33 millions de comptes qui ont été ouverts début 2019. Si 33 millions de comptes ont été ouverts c’est bien parce qu’ils existaient sans que les travailleurs aient à faire la moindre démarche pour les activer. Tout l’argumentaire sur la nécessité d’ouvrir son CPF en ligne (quand on est illettré par exemple) retombe et il faut savoir que si ce “bordel” d’une pré-inscription a été imaginé en 2014 c’était juste pour “populariser les CPF, prétendre que ça marchait parce que des millions de personnes (20% peut-être) s’y étaient inscrites
    -25 millions de comptes sont considérés comme suffisamment approvisionnés pour pouvoir être utilisés

    Ça veut dire que plus de 8 millions de personnes (travailleurs indépendants chômeurs ou précaires) n’ont aucune heure de CPF. Soit ils ont besoin de se former et vont devoir attendre des années (un travail salarié durant 3 ou 4 ans) pour apprendre soit le CPF ne leur servira jamais à rien (il sert surtout aux travailleurs qualifiés et installés qui se formeront de toute façon)

    -5 000 organismes de formation sont déjà inscrits sur la plateforme de préfiguration du futur “espace des organismes de formation” du système d’information du CPF

    Notre OF fait partie des 5 000. C’est juste une inscription pour attendre qu’en haut on nous informe. Aucun espace d’échange, aucune possibilité d’influer sur les choix qui seront faits (par une institution qui a été choisie pour savoir gérer les retraites des fonctionnaires !)

    la CDC***, a prévu de recruter 240 personnes durant l’année 2019,
    1/5 de ces effectifs seront affectés à la gestion du CPF.
    4/5 de ces effectifs seront affectés aux aspects techniques du dispositif (informatiques).

    Les 90 millions d’€ pour l’application CPF. Comme chacun peut s’en douter une Application pour Smartphone, même la plus chère, ne peut pas coûter plus de 200 à 300 000 € (l’application foireuse pour Alerte Attentat coûta 300 000 €).
    Si la CDC va toucher 90 millions pour l’année 2019-2020 (sans doute ponctionné sur les fonds servant à la formation des travailleurs) c’est uniquement parce qu’elle va recevoir (dès 2020) 900 millions d’euros de cotisations et que l’Etat l’autorise à prélever au passage sa dîme de 10 % (équivalente à celle des partenaires sociaux du temps des OPCA)

    Pour résumer les choses la CDC n’a évidemment ni les compétences, ni les moyens humains ou informatiques pour développer une méga application (que même Google ne saurait réaliser) pour gérer instantanément le CPF.

    L’ Application CPF (à 90 millions d’€uros) c’est du bluff, un pari perdant/perdant sur la capacité de l’Etat à renationaliser et à piloter la formation professionnelle en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je souhaite me former en Anglais, Espagnol, Allemand…

Je ne souhaite pas une formation linguistique

Je suis une entreprise et souhaite former mes équipes

Je ne souhaite pas me former