Benoit Serre, vice-Président national délégué de l’ANDRH

Sandrine

Spécialiste des politiques d'emploi et de formation. Ancienne chef de projet éditorial du Carif IDF puis Responsable Com' Multimédia de Défi métiers. En savoir plus sur l'auteur de cet article

1 réponse

  1. didier cozin dit :

    on ne peut qu’approuver ce qui est dit depuis des mois par l’ANDRH : la formation et le CPF sont d’abord du ressort de l’employeur, un co-investissement et une co-responsabilité. C’était exactement l’objet du DIF depuis 2004 avant que des apprentis politiciens ne le démantèlent pour construire un Compte formation usine à gaz.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *