La future application CPF au cœur de la formation

Les 9 et 10 avril prochains, la FFP organise un hackathon Hack ta formation pour imaginer ce que pourrait être la future application CPF annoncée par le Gouvernement.

Cet évènement mobilise, à l’initiative de la FFP, depuis le 8 mars 150 étudiants du digital (UXdesign, développeurs, webmarketeurs, etc.) dans 5 villes de France. Ce hackathon vise à imaginer l’expérience utilisateur et la maquette de l’application, et ainsi à contribuer aux réflexions sur l’amélioration de l’accès à la formation professionnelle en France grâce aux outils numériques.

htformation

La Ministre du Travail Muriel Pénicaud, a confirmé le 5 mars dernier, la volonté du Gouvernement de créer une application numérique CPF. Alors qu’en France seuls 36% des actifs bénéficient d’une action de formation (contre 53% en Allemagne), l’enjeu est de faciliter et améliorer l’accès à la formation professionnelle pour tous.

Le Jury :

jury

Permettre à chacun de connaitre ses droits acquis sur son CPF

Les objectifs de cette application annoncés par la Ministre sont de permettre à chacun de connaitre ses droits acquis sur son CPF, de choisir et s’inscrire à une formation et la payer directement sans appel à un intermédiaire, et de disposer d’informations sur les formations proposées (mécanisme de recommandation, taux d’insertion dans l’emploi, taux d’obtention des certifications, tout autre critère utile).

L’ambition est de proposer des contours et modalités concrètes de déploiement du CPF pour qu’il soit tourné vers les besoins et attentes des bénéficiaires et professionnels de la formation, tout en impliquant des jeunes talents de l’innovation numérique sur l’enjeu de l’accès pour tous à la formation professionnelle !

    Estelle Sauvat, Haut-Commissaire à la transformation des compétences présentait la semaine dernière le  Plan d’investissement compétences PIC et revenait sur l’importance de cette application CPF à l’occasion d’une Table-ronde “L’Etat, grand architecte ou grand serviteur d’une société numérique ?” :  

Un projet d’application pour le futur CPF

Pour contribuer aux réflexions sur cette future application CPF, la FFP a lancé un hackathon Hack ta formation !

Le réseau d’écoles du web Digital Campus, partenaire de la FFP sur le projet, a mobilisé cent cinquante étudiants sur ses campus de Bordeaux, Montpellier, Lyon, Rennes et Toulouse.

30 projets ambitieux et créatifs d’application CPF ont ainsi été réalisés par les étudiants, avec l’appui du collectif de freelances du numérique Digital Village.

Toulouse-1024x768-800x450

Trois projets ont été retenus pour la phase finale qui se déroulera les 9 et 10 avril 2018 sur le campus Emlyon business school à Paris.

   

Le projet qui l’emportera sera désigné par un jury présidé par l’économiste Nicolas Bouzou et composé d’acteurs de la formation professionnelle et du digital.

Le Jury :

jury

Les partenaires du hackathon :partenaires

 

 

Où en est-on ?

Aujourd’hui fin juillet 2018 nous n’avons aucune information officielle sur le lancement de l’application CPF. On évoque juillet ou septembre 2019 mais dans une version non définitive : cette version ne permettrait pas de choisir et payer sa formation en toute autonomie sans intermédiaire. Nous n’avons pas d’informations sur son fonctionnement, sur la base de données de l’offre ni comment va-t-elle trier les milliers de résultats.

Certaines pistes nous laissent penser que les directions sont mauvaises : Dans un premier temps, le paiement ne pourra pas se faire comme promis car le gouvernement ne souhaite pas revenir sur le paiement au service fait…  un très grand intérêt est porté à la géolocalisation à l’heure des formations distancielles #FOAD. On parle de “dates de sessions des différentes formations” à l’heure de la généralisation des entrées/sorties en formation permanentes. Le gouvernement précise que l’application CPF permettra de “choisir sa formation en connaissant le taux d’insertion dans l’emploi à l’issue de la formation, le salaire prévisionnel à l’embauche” cette donnée existe t-elle et a t-elle un intérêt pour les formations les plus populaires comme les langues étrangères ou la bureautique ? L’App permettra t-elle aux organismes de formation de mettre en avant leurs différences ? Le gouvernement a insisté sur la possibilité de “choisir sa formation en connaissant la différence de coût entre des formations similaires”. Comment peut-on comparer deux formations ? En quoi sont-elles similaires ?

Guillaume

Co-fondateur de l'organisme de formation LINGUEO, Rédacteur sur CPFormation.com & à l'origine du mouvement des Hiboux.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je souhaite me former en Anglais, Espagnol, Allemand…

Je souhaite une formation en bureautique, CACES, Permis…

Je suis une entreprise et souhaite former mes équipes

Je ne souhaite pas me former