Entretiens croisés de la Présidence paritaire d’Ocapiat

Dominique Braoudé, président d’Ocapiat (collège employeurs) et Eric Pommageot, son secrétaire général (collège salariés) ont répondu à nos questions sur l’ambition de leur Opco, et l’offre proposée aux entreprises de moins de 50 salariés.

interview ocapiat : Dominique Braoudé, président d’Ocapiat (collège employeurs) et Eric Pommageot, son secrétaire général (collège salariés).

Qui a signé l’accord constitutif aboutissant à la création de l’Opco Ocapiat ?

Dominique Braoudé : 50 signataires, branches de la coopération agricole, de l’agro-alimentaire, de l’interbranche agricole et des acteurs du territoire. 

Quels sont les éléments fondateurs de cet accord constitutif ?

Eric Pommageot :
La nécessité de construire un opérateur de compétences (OPCO) à vocation professionnelle de branches. Cet Opco est construit dans une logique de filière au service de la compétitivité de leurs entreprises, de l’attractivité de leurs métiers et du développement des compétences et qualifications de leurs salariés. 

Dominique Braoudé :
Notre Opco est créé pour répondre aux ambitions suivantes : êEtre un vecteur d’efficacité au service des politiques de branches ou d’interbranches sur la formation professionnelle et l’alternance. Son objectif est de rendre opérationnelles les orientations stratégiques destinées à favoriser les évolutions de carrière, les transitions et la sécurisation des parcours professionnels et permettre ainsi, dans un contexte de mutation des métiers, de favoriser :

  • d’une part, l’adaptation des compétences au poste de travail, le maintien de la capacité à occuper un emploi, le développement des compétences et des qualifications de l’ensemble des salariés des secteurs concernés,
  •  d’autre part, permettre l’embauche de demandeurs d’emploi. 

Eric Pommageot :

  • Apporter soutien et expertise aux branches et à leurs entreprises en matière de certification et de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences,
  • Développer une offre territoriale de services de proximité adaptée à tous les secteurs et à toutes les entreprises du champ, quelle que soit leur taille, et construite collectivement dans un souci d’efficience, de convergence et de transversalité,
  • Etre un lieu d’échanges entre les organisations patronales et syndicales représentant les branches professionnelles adhérentes pour répondre à des problématiques communes, d’efficacité des politiques de formation professionnelle et de déploiement de l’alternance. 

Quel est l’ADN qui relie les 50 branches professionnelles signataires ?

Dominique Braoudé :
La production et la transformation des produits agricoles, les services associés avec un ancrage territorial. 


Existe-t-il des spécificités propres à votre Opco et aux branches couvertes ?  

Dominique Braoudé :
Nous sommes présents sur l’ensemble du territoire en métropole et dans les DOM. 

Eric Pommageot :
J’ajoute que 98 % des entreprises ont moins de 50 salariés. Et que 53 % des salariés appartiennent à des entreprises de plus de 50 salariés.

Quelle est l’ambition de l’Opco pour 2020 ? Quelles sont vos actions prioritaires pour cette année 2020 ?

Dominique Braoudé :
Nous souhaitons accompagner l’ensemble des entreprises membres d’OCAPIAT au service du développement des compétences des salariés et de l’intégration durable de nouveaux salariés. Et accompagner plus particulièrement les entreprises de moins de 50 salariés. 

Eric Pommageot :

Nos objectifs sont également de développer l’alternance et d’assurer un appui technique auprès des branches professionnelles en matière de GPEC, de certifications professionnelles et de détermination de niveaux de prise en charge.

Vous venez de lancer un nouveau site internet. Quels services y mettez-vous particulièrement en avant pour les entreprises ?

Dominique Braoudé :

Le site internet définitif a été lancé début janvier 2020, dès la fusion définitive du Fafsea et d’Opcalim. Il succède à un site provisoire qui avait été mis en ligne le 1er avril 2019, dès le statut d’Opco prononcé par arrêté du 29 mars 2019. Aujourd’hui, seule une partie de l’offre de services est à ce stade visible.

ll s’agit de l’offre régionale de formations dédiée au TPE/PME : celle-ci est une sélection de stages interentreprises (achat négocié de places) sur un grand nombre de thématiques choisies, et qui s’appuie sur un réseau national de prestataires de formation référencés. Les stages sont accessibles aux entreprises adhérentes via la plateforme en ligne pour permettre une recherche à partir de critères et une inscription rapide. Cette offre pour les entreprises de moins de 50 salariés est financée par le dispositif Plan de Compétences.

Cette offre collective est complétée par les services Boost RH : Défi emploi pour les moins de 11 salariés et Boost Compétences pour les moins de 50 salariés.

D’autres offres basées sur les offres historiques des OPCA évoluent et sont en cours de finalisation.

De nombreuses entreprises de toutes tailles nous contactent directement par mail ou téléphone pour bénéficier d’une panoplie de services sur-mesure. 


Pouvez-vous nous présenter vos offres volontaires “boost compétences” et “defi emploi” ?

Eric Pommageot :

Ces 2 offres de service OCAPIAT répondent à des attentes spécifiques de nos adhérents.

Le dispositif « Boost compétences » a pour objectif de soutenir le plan de développement des compétences des entreprises de moins de 50 salariés, avec une aide de la part de l’Opco à l’accompagnement formation des projets qui sont choisis librement en complément de l’offre collective de formation déjà proposée au TPE/PME

Le dispositif « Défi emploi » a pour objectif d’accompagner le recrutement d’un salarié en CDI ou en CDD d’au moins 6 mois par une entreprise de moins de 11 salariés, avec une aide de la part de l’Opco à l’accompagnement formation de la nouvelle recrue par l’entreprise et un organisme de formation référencé. »

Est-ce que le lancement de l’appli MonCompteFormation a changé votre positionnement par rapport au développement de compétences ? Quelle place pour le CPF dans vos actions ?

Eric Pommageot :

Notre OPCO continue sur son site de faire la promotion et la pédagogie du compte personnel formation en redirigeant à la fois sur le nouveau site et l’appli smartphone lancée par le ministère du travail. Notre réseau régional de conseillers d’entreprises et Conseillers d’actifs accompagne les entreprises et les salariés pour les informer sur les nouvelles modalités de mise en œuvre du CPF et les possibilités d’abondement. 

Sandrine

Spécialiste des politiques d'emploi et de formation. Ancienne chef de projet éditorial du Carif IDF puis Responsable Com' Multimédia de Défi métiers. En savoir plus sur l'auteur de cet article

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous souhaitez vous former :

Formations en Anglais, Espagnol, Allemand…
Autres formations (Permis, CACES…)

Vous souhaitez former vos équipes :

Contactez-nous

Je ne souhaite pas me former