CPF de Design Thinking

Le Design Thinking est un processus itératif dans lequel nous cherchons à comprendre l’utilisateur, à remettre en question les hypothèses et à redéfinir les problèmes afin d’essayer d’identifier des stratégies et des solutions alternatives qui pourraient ne pas être immédiatement apparentes avec notre niveau initial de compréhension.

Le Design Thinking en vidéo

Design Thinking en vidéo – Éligible au CPF

Les objectifs du design Thinking

Le Design Thinking favorise la créativité et l’innovation. En tant qu’êtres humains, nous nous appuyons sur les connaissances et les expériences que nous avons accumulées pour guider nos actions. Nous formons des modèles et des habitudes qui, bien qu’utiles dans certaines situations, peuvent limiter notre vision des choses lorsqu’il s’agit de résoudre des problèmes. L’ensemble du processus se prête à la remise en question des hypothèses et à l’exploration de nouvelles voies et idées.

Le Design Thinking n’est pas entièrement imprégné d’émotion et d’intuition, ni ne repose uniquement sur l’analyse, la science et la raison ; il utilise un mélange des deux. Un autre grand avantage du Design Thinking est qu’il place l’homme au premier plan. En mettant l‘accent sur l’empathie, elle encourage les entreprises et les organisations à prendre en considération les personnes qui utilisent réellement leurs produits et services.

Le design Thinking en 1 minute

Les étapes du Design Thinking

Il existe de nombreuses variantes du processus du Design Thinking en usage aujourd’hui, et elles comportent de trois à sept phases, étapes ou modes. Cependant, toutes les variantes du Design Thinking sont très similaires, elle incarnent les mêmes principes. Nous nous concentrerons ici sur le modèle en cinq phases proposé par l’Institut Hasso-Plattner de design de Stanford. Les cinq phases du Design Thinking sont les suivantes :

  • Empathie – avec vos utilisateurs
    La première étape vous permet d’acquérir une compréhension empathique du problème que vous essayez de résoudre, généralement par le biais de recherches sur les utilisateurs. L’empathie est cruciale pour un processus de conception centré sur l’homme comme la réflexion sur la conception, car elle vous permet de mettre de côté vos propres hypothèses sur le monde et d’avoir une réelle compréhension des utilisateurs et de leurs besoins.
  • Définir – les besoins de vos utilisateurs, leurs problèmes et vos points de vue
    Dans cette étape, vous accumulez les informations que vous avez créées et recueillies pendant l’étape Empathie. Vous analysez vos observations et les synthétisez pour définir les problèmes fondamentaux que vous et votre équipe avez identifiés jusqu’à présent. Ce faisant, vous devez toujours chercher à définir l’énoncé du problème d’une manière centrée sur l’être humain.
  • Idées – en remettant en question les hypothèses et en créant des idées pour des solutions innovantes
    Les designers sont prêts à générer des idées lorsqu’ils atteignent la troisième étape de la réflexion sur le design. Les connaissances solides acquises au cours des deux premières phases vous permettent de commencer à “sortir des sentiers battus”, de chercher d’autres façons d’envisager le problème et d’identifier des solutions innovantes à l’énoncé du problème que vous avez créé.
  • Prototype – pour commencer à créer des solutions
    Il s’agit d’une phase expérimentale, dont l’objectif est d’identifier la meilleure solution possible pour chacun des problèmes identifiés au cours des trois premières étapes. Les équipes de conception produiront un certain nombre de versions réduites et peu coûteuses du produit (ou des caractéristiques spécifiques du produit) afin d’étudier les solutions aux problèmes générés lors de l’étape précédente.
  • Test – solutions
    Les équipes de conception testent rigoureusement le produit complet en utilisant les meilleures solutions identifiées lors de la phase de prototype. Il s’agit de la phase finale du modèle mais, dans un processus itératif tel que la réflexion sur la conception, les résultats générés sont souvent utilisés pour redéfinir un ou plusieurs autres problèmes. Les équipes de conception peuvent alors choisir de revenir aux étapes précédentes du processus pour faire d’autres itérations, modifications et raffinements afin d’exclure des solutions alternatives.

Il est important de noter que les cinq phases, étapes ou modes ne sont pas toujours séquentielles. Elles ne doivent pas suivre un ordre spécifique et peuvent souvent se dérouler en parallèle et se répéter de manière itérative. Dans ces conditions, vous ne devez pas comprendre les phases comme un processus hiérarchique ou par étapes. Vous devez plutôt les considérer comme une vue d’ensemble des modes ou des phases qui contribuent à un projet innovant.

Trouvez une formation de Design Thinking éligible au CPF

Contactez Unow organisme de formation au 01 85 08 92 75 en précisant que vous venez de la part de CPFormation. Un cadeau vous attends !