Comment financer ma formation ?

À l’heure où le monde du travail rend nécessaire de savoir se réorienter ou mettre ses connaissances à jour, la formation est le passage obligé, et celui de son financement une question que tout le monde se pose.

L’autofinancement

La première démarche concernant le financement d’une formation, c’est de le faire soi-même. On n’y pense pas toujours, mais toutes les formations ne sont pas coûteuses et se prendre en charge peut être une alternative. Reconnaissons tout de même qu’elle n’est pas la plus courante.

L’utilisation du CPF

Le CPF, pour Compte Personnel de Formation, est la solution la plus courante, utilisable par les salariés. Il s’agit d’un fond mutualisé auquel cotisent les entreprises de plus de 10 personnes à la hauteur de 0,2% de la masse salariale brute. Ce compte est utilisable par tous les salariés dans la hauteur d’un plafond délimité par leur ancienneté.

Ce financement permet de se lancer dans de nombreuses formations ensuite, par exemple l’apprentissage d’une langue étrangère ou encore une VAE, une Validation des Acquis de l’Expérience. Les heures de formation peuvent être prises en charge, lorsque le CPF ne suffit pas, par l’OPCA de votre entreprise ou par d’autres organismes comme la Région ou le Département. Votre employeur doit être capable de vous fournir ces informations ou le moyen de les obtenir en fonction de votre branche.

La formation avec Pôle Emploi

Lorsque l’on se trouve en période de recherche d’emploi, les heures sont prises sur le CPF ou sur le FPSPP, le Fond Paritaire de Sécurisation du Parcours Professionnel, c’est à dire financé par Pôle Emploi. Les démarches doivent se faire avec l’accord de son Conseiller en Évolution Professionnelle. C’est ce dernier qui accepte, ou non, les demandes qui doivent se faire en rapport avec le cadre de recherche de l’emploi. Là encore, au-delà de Pôle Emploi, il est possible de trouver des financements complémentaires auprès de la Région ou d’autres organismes.