Préparer sa retraite en utilisant son CPF, c’est possible !

Votre fin de carrière approche et vous souhaitez rester actif à la retraite mais vous ne savez pas par où commencer ? Pas de chance : le CPF n’est pas adapté aux stages de préparation à la retraite… Mais heureusement, il peut vous aider autrement !

Préparer sa retraite en utilisant son CPF

Attention tout d’abord : s’il est possible d’utiliser son CPF en fin de carrière, toutes les heures accumulées sont en revanche perdues une fois que l’heure de la retraire a sonné ! Le CPF (Compte Personnel de Formation) n’est valable que pour les personnes actives. C’est donc bien avant la date officielle qu’il faut s’interroger sur la manière de bien vivre sa retraite grâce au CPF.

Pas de stage de préparation à la retraite

Il existe divers stages de préparation à la retraite proposés par de nombreux organismes. Malheureusement, à l’heure actuelle, ces formations ne sont pas éligibles au CPF. Ce dernier se concentre en effet sur les cursus certifiants ou diplômants, ceux qui permettent d’acquérir des compétences utiles dans son métier, d’améliorer son employabilité ou encore de se reconvertir. Le public visé n’est donc pas, en théorie, celui de personnes qui ne seront bientôt plus en activité.

Le CPF pour rester actif à la retraite

Reste qu’il est possible de préparer sa retraite avec le CPF pour ceux qui n’ont pas l’intention de se tourner les pouces une fois leur carrière terminée ! Par exemple, de nombreuses personnes ayant toute leur vie envisagé de monter leur boîte sans oser sauter le pas peuvent enfin réaliser cette ambition à présent qu’elles ont du temps à consacrer à leur projet. De nombreuses formations éligibles au CPF peuvent les y aider : création auto-entrepreneur, conduite de projet entrepreneurial e-business, techniques de paie et charges sociales, comptabilité débutant… Ce sont également des formations qui peuvent leur permettre de s’investir à titre bénévole dans une association en tant que président ou trésorier notamment.

D’autres décideront de transmettre leur savoir, de faire bénéficier d’autres professionnels de leur statut d’expert, mais, malgré leur maîtrise technique, ils ne disposent pas forcément des outils pédagogiques pour y parvenir. Ces personnes peuvent dans ce cas se tourner vers un CQP (certificat de qualification professionnelle) formateur consultant ou un Titre professionnel formateur d’adultes. Là encore, des formations pour lesquelles il est possible de bénéficier du CPF.

Bien vivre sa retraite en apprenant une passion grâce au CPF

Enfin, la retraite peut être le moment de se lancer dans un projet de passion qui pouvait paraître farfelu plus tôt. Vous avez toujours rêvé de savoir faire de la mise en page ? Le CPF peut vous permettre de suivre quelques heures de cours sur InDesign. Vous regrettez de ne jamais avoir mieux maîtrisé une langue étrangère et avez envie de voyager ?

Pourquoi ne pas tenter une préparation puis le passage du TOEIC, ou un stage en allemand ou en russe ? Si vous avez du temps, votre loisir jardinage pourrait se transformer en quelque chose de plus ambitieux grâce à un Bac pro « aménagements paysagers ». Mais attention, pour décrocher certaines de ces formations, vous devez être capable d’argumenter et de prouver qu’il ne s’agit pas simplement d’un coup de tête, mais d’une envie de longue date.

  • Si vous avez des questions sur la préparation de votre retraite grâce au CPF, n’hésitez pas à nous contacter sur notre forum ici.
  • Vous êtes bientôt à la retraite et souhaitez bénéficier de votre CPF pendant qu’il est encore temps ? Demandez un devis CPF ici.
mm

Mathieu

Directeur Développement de TopFormation, moteur de recherche dédié à la formation en entreprise et la formation continue.

You may also like...

2 Responses

  1. cozin dit :

    Franchement personne n’y croit à ces stages pour futurs retraités heureux : les employeurs s’en fichent et les salariés devront se débrouiller avec les OPCA pour faire valoir leur droit. De plus rien ne dit de la responsabilité de l’employeur sur une formation qui s’étalerait au delà de la vie professionnelle.
    Enfin dernier élément à prendre en compte : il n’y a que 1 heure de financée sur les 24 heures annuelles de CPF et ce n’est pas les 850 millions d’euros qui permettront de financer le milliard d’anciennes heures de DIF cumulées par les salariés du privé.

  2. MULLER dit :

    Bien d’accord avec Cozin, ce sont des heures perdues pour les salariés seniors, grands perdants de cette réforme qui n’a de vision que l’économique et la rentabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

demande-devis

CLOSE