Les prestataires de formation continue avant la réforme

L’annexe au projet de loi de finances pour 2018 sur la formation professionnelle vient d’être publiée et elle nous révèle des données intéressantes sur les organismes de formations. Ces chiffres sont de 2014, avant la réforme qui a mis au monde ce site Internet et le CPF (en janvier 2014). Il sera intéressant de les comparer avec les données qui seront rendues publiques l’année prochaine pour constater l’impacte de ce changement structurel.

jaune

Les prestataires de formation continue en 2014

Présentation générale

En 2014, 68 500 organismes de formation professionnelle continue ont réalisé un chiffre d’affaires de 14,3 Md€. Leur nombre s’est accru de 3,2 % et leur chiffre d’affaires a augmenté de 2,7 % (tableau ci-dessous).

L’activité est contrastée selon le statut juridique des prestataires. Toujours dynamique pour les organismes du secteur privé à but lucratif, elle se stabilise pour les formateurs individuels et les organismes du secteur privé à but non lucratif, après un essor en 2013.

Les organismes de formation et leur chiffre d’affaires en 2014

Les organismes de formation et leur chiffre d’affaires en 2014

Pour les organismes du secteur public et parapublic, elle progresse, après avoir été en léger recul l’année précédente.

1 % des organismes réalisent 45 % du chiffre d’affaires du secteur

Depuis 2010, le nombre d’organismes connait une hausse de près de 25 %, provenant principalement des formateurs individuels et des organismes du secteur privé.
Mais si le secteur de la formation est plutôt atomisé, les plus gros organismes concentrent néanmoins une part importante de l’activité : 1 % des organismes réalisent 45 % du chiffre d’affaires du secteur.

Prestataires et chiffre d’affaires de 1999 à 2014

Prestataires et chiffre d’affaires de 1999 à 2014

Les entreprises sont les principaux clients des organismes de formation

les achats de formation à destination des entreprises représentent plus de la moitié des recettes des organismes

En 2014, les achats de formation à destination des entreprises représentent plus de la moitié des recettes des organismes : 38 % directement versés par les employeurs et 18 % transitant par les organismes paritaires collecteurs
agréés (Opca) (tableau 2).

Répartition des produits composant le chiffre d’affaires selon leur origine en 2014

Répartition des produits composant le chiffre d’affaires selon leur origine en 2014

Les administrations publiques, de leur côté, contribuent aux revenus des prestataires pour 6 % en tant qu’employeur mais à hauteur de 19 % pour la formation d’autres publics, notamment des personnes en recherche d’emploi,
représentant dès lors la deuxième source de revenu pour les organismes de formation, après les entreprises.

Enfin, les achats de formation par les particuliers participent à hauteur de 7 % au chiffre d’affaires des prestataires.

Des organismes de formation principalement privés

En 2014, 97 % des organismes de formation sont issus du secteur privé, part quasi-constante depuis 1999. Les organismes à but lucratif représentent 54 % du total des organismes, viennent ensuite les formateurs individuels
(24 %) puis les organismes à but non lucratif (19 %) (cf. tableau 1).

Ces organismes du secteur privé, qui réalisent plus des trois quarts du chiffre d’affaires, ont vu leur nombre progresser en 2014 mais dans une moindre mesure qu’en 2013. Ainsi, le nombre d’organismes à but lucratif s’est accru de 3,2 % (6,2 % en 2013), celui des organismes à but non lucratif de 1,9 % (3,1 % en 2013) et celui des formateurs individuels a augmenté de 4,6 % (8,5 % en 2013).

En 2013, sur près de 25 millions de stagiaires formés, plus de 21 millions ont été accueillis dans les centres de formation du secteur privé, soit 86 % du total. Mais les organismes de formation du secteur public et parapublic, bien que peu nombreux (moins de 3 % des prestataires), totalisent 26 % des 1 149 millions d’heures-stagiaires 37, en raison de formations d’une durée plus longue, et représentent un cinquième du chiffre d’affaires du secteur.

Les salariés sont les principaux bénéficiaires des formations

Sur les 24,9 millions de stagiaires en 2013, la grande majorité est salariée (72 %), 9 % sont demandeurs d’emploi et 6 % sont des particuliers qui financent eux-mêmes leur formation. Les salariés sont majoritairement formés par des organismes du secteur privé à but lucratif (63 %), tandis que les demandeurs d’emploi et les particuliers sont plus souvent formés par des organismes du secteur privé à but non lucratif et du secteur public et parapublic.

En 2013, les formations aux spécialités des services sont toujours les plus suivies avec 66 % des stagiaires et 61 % des heures-stagiaires. Ces formations couvrent, notamment, les spécialités plurivalentes des échanges, de la gestion, de la communication et les spécialités sanitaires et sociales. Elles sont suivies, à quasi-égalité, par celles concourant au développement personnel (13 % des stagiaires) et par les disciplines générales (12 %). Les formations favorisant le développement personnel regroupent, en particulier, le développement des capacités comportementales et relationnelles et le développement des capacités d’orientation, d’insertion ou de réinsertion.

De manière plus détaillée, les deux premières spécialités formant le plus de stagiaires sont les mêmes qu’en 2012 : les formations à la sécurité des biens et des personnes (hygiène et sécurité) arrivent en premier (13 % des stagiaires), suivies par les formations de santé (7 %). Les formations concernant les spécialités plurivalentes des échanges et de la gestion prennent la troisième place (7 %), occupée les deux années précédentes par celles relatives à l’informatique et au traitement de l’information, qui prennent alors la quatrième place (6 %).

 

La durée moyenne des stages reste stable

Stagiaires et durée moyenne de formation de 1999 à 2013

Stagiaires et durée moyenne de formation de 1999 à 2013

En 2013, les stagiaires ont suivi 46 heures de formation en moyenne 38. Après dix années de baisse, cette durée tend à se stabiliser depuis 2010 (graphique 2). Le découpage des formations en modules, c’est-à-dire en blocs homogènes de savoirs et compétences, dans lequel se sont engagés depuis plusieurs années les organismes de formation, explique en partie que les formations soient de moins en moins longues. En outre, les stagiaires s’orientent de plus en plus vers les spécialités des services et du développement personnel au détriment notamment des disciplines générales, pour lesquelles les formations sont plus longues.

Néanmoins, le nombre d’heures de formation varie fortement selon les publics et le statut des prestataires de formation. S’il est de 36 heures pour les salariés en 2013, il est proche du triple (109 heures) pour les demandeurs
d’emploi et les particuliers.

A lire aussi sur les organismes de formations :

Arnaud

Co-fondateur de l'organisme de formation LINGUEO, Rédacteur sur CPFormation.com & à l'origine du mouvement des Hiboux.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je souhaite une formation en LANGUES ETRANGÈRES

Je souhaite une formation dans un autre domaine

Je souhaite former un groupe de personnes

NON MERCI