Mots-clés : , , , ,

Ce sujet a 15 réponses, 2 participants et a été mis à jour par  Arnaud, il y a 1 an et 3 mois.

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 16)
  • Auteur
    Messages
  • #67924 Répondre

    Agnès

    Divers centre de formation en e-learning pour les langues étrangères proposent des “formation DIF/CPF”, quelqu’un peut m’expliquer comment ils fonctionnent? Comment peuvent-ils faire passer le test certifiant à distance?
    ADEFIM m’a dit ce matin qu’ils ne validaient qu’un seul dossier pour formation avec certification et non pas un dossier formation par un centre puis un dossier passage du test en centre agréé.

    • Ce sujet a été modifié le il y a 4 ans et 9 mois par  Arnaud.
    #68143 Répondre

    Maxime

    Un OF qui fait des formations 100% elearning peut tout à fait inscrire un stagiaire à une session TOEIC dans un centre de test ETS public. Le stagiaire devra alors se déplacer dans le centre d’examen.

    #69862 Répondre

    Agnès

    Agnès, le test doit figurer sur la même convention que celle pour la préparation, mais cela n’empêche pas que le stagiaire passe le test dans une centre certifié TOEIC en session publique. Vous, (l’OF), achetez le passage du test TOEIC à un centre ETS Global,et inscrivez votre stagiaire à une session publique. et vous ajoutez ce coût au coût de votre formation sur la convention.

    signé: Une autre Agnès

    #69952 Répondre

    Arnaud
    Admin bbPress

    Je vous rappelle que le passage du test n’est pas une obligation pour le moment ! Les partenaires sociaux se réunissent début mai pour clarifier ce point.

    #70015 Répondre

    Alan

    Bonjour,

    je me permet de rappeler que le financement intervient en fin de parcours et qu’a priori la fin de parcours, c’est le passage du test. L’esprit de la réforme, c’est de mettre l’accent sur les formations certifiantes. Le passage du test est donc vu comme un critère de qualité par les organismes financeurs.

    Bonne journée,

    Alan

    #70042 Répondre

    Agnès

    En effet c’est que que ADEFIM m’a dit, il faut le test sinon la formation n’est pas conforme aux directives. Ce qui veut dire que le petit OF va faire un devis avec formation et test, le stagiaire suivra la formation, l’OF avance les frais pour le test. Si jamais le stagiaire ne se présente pas au test l’OPCA pourrait refuser de régler la facture!

    Le centre de formation qui permet de passer le BULATS le plus proche de ma ville est à 35km, ils ne proposent que l’anglais.
    Alors pour les autres langues il va falloir que les stagiaires fassent plus d’une heure de route à l’aller + se garer à prix exorbitant dans une grande ville ou prévoir train et bus ou metro + prévoir d’arriver suffisamment tôt + passer les épreuves puis rentrer ça veut dire une bonne demie journée de travail perdue pour l’employeur.
    Les OPCA doivent prendre en charge les déplacements mais je ne vois pas comment le salarié va se les faire rembourser en plus du cout de la formation…

    #70177 Répondre

    Alan

    Peut-être que vous pouvez ajouter une clause dans votre contrat stipulant qu’en cas de non présentation au test, vous serez en droit de réclamer le montant de la formation au stagiaire? Je ne vois pas ce qui vous en empêche, vous êtes dans une relation commerciale.

    En ce qui concerne les frais de déplacements, certes, mais ne pas oublier qu’en contrepartie, l’ensemble de la formation est “gratuite” pour le stagiaire et qu’il repart avec une certification reconnue. C’est donnant-donnant.

    #70798 Répondre

    Arnaud
    Admin bbPress

    @Alan
    Vous avez raison le financement arrive en fin de parcours et c’est le premier problème des organismes de formation qui payent leurs formateurs chaque moi et non en fin de formation…
    Etant donné que vous travaillez pour ETS Global, je comprend que vous militiez pour le passage du test mais les organismes de formations (y compris linguistiques) sont dors et déjà en train de mourir, ne leur imposez pas trop de choses (test / certifications) tant que la loi ne le fait pas pour vous…

    Pour le moment le passage du test n’est pas une obligation !

    “L’intérêt d’un diplôme ou d’un certificat ne représente aucun intérêt pour quelqu’un qui n’a suivi que quelques heures de formation ou qui n’a pas encore atteint le niveau nécessaire pour que sa compétence soit reconnue sur le marché du travail.”
    Extrait de notre lettre au COPANEF dont le directeur partage notre avis. https://www.cpformation.com/courrier-de-cpformation-au-president-du-copanef/

    #70813 Répondre

    Arnaud
    Admin bbPress

    Le COPANEF se réunit début mais pour trancher définitivement sur la question. En attendant nombreux sont les dossiers qui passent sans les tests et c’est bien heureux car si on doit imposer un test aux stagiaires qui n’en veulent pas ça ne va pas être simple. Déjà que seuls 600 dossiers ont étés validés depuis janvier la priorité désormais est de valider les dossiers des titulaires !

    #70909 Répondre

    Alan

    @ Arnaud : dans un contexte réglementaire en évolution, j’essaie simplement d’apporter des solutions aux organismes de formation linguistique et aux acteurs de la formation professionnelle. Nous voulons tous que le système fonctionne car pour l’instant, il est complètement grippé. J’ai dirigé un organisme de formation linguistique et je connais bien les enjeux.

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 16)
Répondre à : Comment font les centres de e-learning?
Vos informations:




84 + = 88

Vous souhaitez vous former :

Formations en Anglais, Espagnol, Allemand…
Autres formations (Permis, CACES…)

Vous souhaitez former vos équipes :

Contactez-nous

Je ne souhaite pas me former