Pourquoi la formation va devenir un investissement de compétitivité dans l’entreprise en 2015

En janvier 2015 aura lieu une réforme majeure dans la formation professionnelle : le CPF : Compte Personnel de Formation, remplacera l’actuel CIFCongé Individuel de Formation et le DIFDroit Individuel à la formation. Le CPF est un compte de formation qui accompagnera chaque personne de son entrée dans la vie active (depuis l’âge de 16 ans, 15 ans pour les apprentis), jusqu’à la retraite. Il s’agit d’un compte crédité en heures. Qu’il soit en recherche d’emploi ou dans l’emploi, le congé individuel de formation est destiné à accompagner le salarié durant tout son parcours professionnel.

Le compte personnel de formation favorisera et revalorisera la formation professionnelle, tant il est vrai que cette dernière est indispensable à la relance de l’économie, en redynamisant l’embauche. En effet, de nombreux emplois ne sont pas pourvus par manque de qualification de la part d’actifs, aussi bien parmi les cadres et les ingénieurs que parmi les employés et les techniciens. Aujourd’hui, les entreprises font peu de cas des questions de qualification professionnelle. Quant aux chômeurs, ils sont et à peine 10% à bénéficier d’une formation.

En France, la formation professionnelle n’est pas jugée à sa juste valeur, les dirigeants ne l’envisagent souvent que comme un coût supplémentaire. Elle est pourtant un véritable investissement pour l’entreprise. Le pays entier a besoin de capital, et encore plus de capital humain. C’est là tout ce que promet la formation : créer de la richesse, des emplois et de la croissance pour la France !

Dans cette optique, former ses employés aux langues étrangères apparaît comme une nécessité. Alors que les statistiques nous apprennent que la France est au 25è rang du classement au test international d’anglais (classement TOEFL), il devient urgent de pallier la médiocrité des français en langues étrangères (et pas seulement en anglais).

Arnaud

Rédacteur en chef @CPFormation - Web Entrepreneur @Lingueo - Chroniqueur @BFMBusiness #EdTech #Formpro #FOAD #COAD #WEB

You may also like...

2 Responses

  1. REGNIER Pascal dit :

    Pensez-vous vraiment que cette réforme ( la 3eme en 10 ans) va résoudre les problème de compétitivité ? L’échec de la formation ne commence-t-elle pas par l’échec du système scolaire dans son ensemble, c’est à dire de l’Education Nationale ? Qu’est-il prévu pour y remédier : rien ! Soyons clairvoyants et analysons la situation : cette réforme n’a de raison d’être que pour financer en lieu et place la formation initiale et la formation des demandeurs d’emploi : en un mot, les entreprises doivent une fois de plus pallier aux désengagements de l’Etat dans ses fonctions….

    Pascal Régnier
    Expert en droit de la formation
    Responsable Formation et Développement RH

    • CPFormation dit :

      Nous espérons que votre vision n’est pas la bonne pour le bien des employés qui (diplômés ou non) utilisaient leur droit à la formation. Nous verrons cela dans quelques semaines. Ce qui est sûr c’est que la mise en place est très laborieuse et que de nombreux organismes de formations vont simplement mourir du fait de cette réforme. Espérons que les emplois créés (CEP) compensent ceux perdus…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je souhaite me former en Anglais, Espagnol, Allemand…

Je souhaite une formation en bureautique, CACES, Permis…

Je suis une entreprise et souhaite former mes équipes

Je ne souhaite pas me former