Quelle langues apprendre avec son CPF pour booster sa carrière ?

Apprendre une langue ouvre beaucoup de portes, et grâce à votre aisance linguistique, vous avez la possibilité de voyager au quatre coins du globe. Vous additionnez à cela l’obtention d’un certificat linguistique, vous améliorez donc votre niveau mais surtout votre employabilité. Pas étonnant que ce soit le moteur du CPF depuis 2015 !

Maîtriser une langue a toujours été important pour les recruteurs : cela prouve la ténacité, l’engagement et l’ouverture sur une autre culture d’un candidat, mais peut aussi s’avérer indispensable si la société a des clients à l’étranger.

A l’air du libre échange entre les sociétés internationales, le multilinguisme est devenu nécessaire à la prospérité d’une entreprise.

Cette tendance est confirmée par de nombreuses études internationales, dont nous nous sommes aidés pour établir cette liste, en plus de nos 10 ans d’expérience chez Lingueo dans l’enseignement des langues étrangères à des individus comme à de grandes sociétés.

Le CPF et les langues étrangères
Le CPF et les langues étrangères

TOP 10 des langues à pratiquer pour augmenter son  employabilité : 

10. Le portugais 

Le Portugais est utile non seulement parce que c’est un complément naturel à l’Espagnol, avec lequel il partage un chevauchement lexical d’environ 80%, mais aussi parce qu’il vous connecte au Brésil, deuxième pays du monde par sa taille et 6e puissance économique mondiale.

En 2017, le Portugal a remporté le prix de la meilleure destination touristique en Europe lors des World travel awards. L’idée de partir vivre et travailler au Portugal ou au Brésil ne devrait pas vous être désagréable… en tout cas, cela constitue pour nous une très bonne raison d’apprendre cette langue.

Son utilité n’est pas à prouver, le portugais est la cinquième langue la plus utilisée en ligne, et les pages internet rédigées en portugais sont en net augmentation.

9. Russe

Depuis 2000, la Russie se positionne comme une force économique majeure. La naissance de la nouvelle classe moyenne russe a permis à cette dernière de voyager beaucoup à l’étranger, marquant ainsi l’industrie du tourisme mondial. Si vous travaillez dans le tourisme, savoir parler russe est un vrai atout. 

Parlé par plus de 260 millions de personnes à travers le monde, le russe n’est pas seulement la langue officielle de la Russie, c’est aussi celle de la Biélorussie, du Kazakhstan et du Kirghizistan. De plus, il est parlé en Israël, dans les Balkans, en Ukraine, en Arménie et aux États-Unis.

Une grande partie de la culture russe peut être découverte à travers sa littérature et sa langue. Quel amateur de littérature n’aimerait pas lire Tolstoï, Dostoïevski ou Pouchkine dans sa version originale ?

8. Japonais

Malgré la taille de son pays, le Japon est l’une des économies la plus grande et la plus innovante au monde, notamment pour ses industries de l’électronique grand public et de son automobile. Tout ce qui a trait à la fabrication, à l’ingénierie ou à la recherche-développement va de pair avec une partie des compétences en japonais. Étant donné que le pays exporte et importe beaucoup de marchandises, il existe de nombreuses possibilités d’emploi auprès d’entreprises japonaises.

La culture japonaise s’est globalisée, notamment par les mangas, les dessins animés et les jeux vidéo, au point d’être aujourd’hui parlée en Europe et même aux Etats-Unis.

Mais très peu se lancent vraiment et c’est bien dommage car c’est une étape indispensable à la compréhension de cette culture admirable et si différente de la notre.

7. L’italien

Apprendre l’italien peut améliorer vos perspectives d’emploi dans les domaines de l’art, de la mode, du design, de la musique (classique), des articles de luxe et de tout sujet culinaire.  Les relations franco-italiennes ne datent pas d’hier et sont très solides, notamment dans ces domaines, l’Italie fait partie des 10 partenaires commerciaux de la France.

Cette langue vous permettra également de discuter avec environ 70 millions de locuteurs natifs qui se trouvent dans le monde entier.

De plus, elle possède un avantage non négligeable sur les autres langues de cette liste : elle s’apprend très rapidement ! Surtout si vous avez quelques bases d’espagnol qui vous restent du lycée par exemple.

6. L’arabe

L’arabe est parlé par plus de 400 millions de personnes dans le monde, en Égypte, au Tchad, au Soudan, ou encore aux Émirats arabes unis. C’est la 4ème langue la plus parlée dans le monde. C’est en partie pour cette raison que certains hommes politiques français soutiennent qu’elle devrait être enseignée dans les écoles.

Le monde arabe est le leader mondial en matière de réserves de pétrole et de gaz, en conséquence, ce qui favorise les échanges avec l’Europe, l’Asie et l’Afrique. Du fait de sa position stratégique, de plus en plus d’opportunités d’emplois sont accordées aux collaborateurs arabophones par les entreprises et les institutions.

De plus, 16% des employeurs déclare que cette langue leur serait utile mais que la demande en arabe a tendance à diminuer au cours ces dernières années au profit du chinois.

5. Le Mandarin

La demande de locuteurs mandarins augmente chaque année, selon le rapport CBI / Pearson. En 2018, 37% des employeurs ont indiqué que le mandarin était utile à leur entreprise, contre 36% en 2017 et 28% en 2016. Cela n’est guère surprenant, étant donné que c’est la langue de la deuxième économie mondiale et que le chinois mandarin compte plus d’un milliard de locuteurs dans le monde.

A moins de vivre dans une grotte, vous savez que les Etats-Unis, première puissance économique du globe, se sont récemment lancés dans une guerre commerciale ouverte contre son plus gros challenger, la Chine.
L’empire du Milieu ne fait pas mystère de sa volonté de ravir aux Etats-Unis leur place de première puissance économique mondiale.

Le chinois sera-t-il autant demandé en entreprise que l’anglais dans les 20 prochaines années ? Rien n’est impossible au vu de la croissance de ce pays. En attendant, la langue chinoise est dors et déjà, de très loin, la langue la plus parlée dans le monde.

4. L’allemand 

Il y a environ 100 millions de locuteurs allemands, ce qui fait de l’allemand la langue maternelle la plus parlée en Europe. L’économie allemande est la plus grande et la plus forte d’Europe et la quatrième du monde : l’allemand est très important dans les domaines de la science, de la finance / banque, de la littérature / édition et de l’ingénierie. 

La moitié des employeurs (51%) ont déclaré que l’allemand serait utile à leur activité. Cela représente une augmentation par rapport à 2016 et 2017 (47%).

De plus, l’Allemagne entretient des liens commerciaux étroits avec de nombreux pays et fait partie des principaux acteurs en Europe. Bien que l’allemand ait la réputation d’être difficile à maîtriser, il est en réalité beaucoup plus proche de l’anglais que, par exemple, le français ou l’espagnol.

3. L’espagnol

La moitié des employeurs cite l’espagnol comme une  langue utile pour leur entreprise – contre 30% en 2016 et 45% en 2017. Les rapports expliquent que cette langue permet aux entreprises de se connecter aux quatre coins du monde : la demande croissante d’espagnol reflète son utilisation à la fois en Europe et en Amérique latine.

Avec plus de 300 millions de locuteurs natifs, vous profiterez non seulement de nombreuses occasions de mettre à profit vos compétences linguistiques dans de belles destinations à travers le monde (de Barcelone au Costa Rica), mais vous profiterez également de nombreuses opportunités professionnelles.

Comme le français, l’espagnol est aussi l’une des langues officielles de nombreuses organisations internationales et l’une des langues les plus utilisées sur Internet. De plus, si vous avez l’intention de travailler dans un domaine médical ou de faire du travail social, l’espagnol peut être un excellent choix puisqu’il s’agit également de la deuxième langue la plus répandue aux États-Unis.

2. La langue des signes

La langue trop oubliée et pourtant merveilleuse sur bien des aspects

Rarement mise en avant dans les études, selon nous elle mérite pourtant la seconde place des langues à apprendre pour développer son employabilité : la langue des signes française.
Apprendre la LSF enrichit et améliore vos processus cognitifs : une pensée plus abstraite et créative, une meilleure résolution des problèmes, une plus grande flexibilité cognitive, de meilleures capacités d’écoute, et beaucoup plus encore ! Elle favorise également la sensibilisation intellectuelle et vous ouvre à un monde et une culture que vous ne soupçonniez pas !

La LSF est une langue visuelle et spatiale, c’est une langue fascinante, belle, unique, et gracieuse. La connaissance de base de la langue des signes peut être utile pour les pompiers, les officiers de police et les autres agents civils de la profession, mais aussi pour les plongeurs autonomes, les négociants en valeurs mobilières, les banquiers et toutes les professions qui peuvent être en contact avec une clientèle sourde ou malentendante.

Nous sommes très fiers de proposer depuis 2007, partout en France, des cours de langue des signes. Nous avons formé des personnes qui ont perdu la parole, des parents d’enfants sourds ou d’enfants trisomiques, qui utilisent la LSF pour favoriser l’échange avec ces derniers. C’est une de nos plus grandes fiertés que d’avoir su nous faire notre place dans ce milieu codifié et de pouvoir accompagner des élèves toujours plus nombreux.

1. L’anglais

Sans surprise, l’anglais est la langue étrangère la plus recherchée par les employeurs, et celle que nous plaçons en numéro un de ce classement. Elle représente 65% des ventes de Lingueo. En 2020, ne pas maîtriser parfaitement la langue anglaise est un véritable handicap aussi bien professionnel que personnel.

Pas un seul métier d’avenir ne peut s’exercer sans une maîtrise parfaite de cette langue. Notamment dans le digital, avec plus de la moitié des contenus web dans cette langue (source internet world stats 2019), l’anglais domine sans surprise Internet et il est impossible de se former dans les métiers du numérique sans en maîtriser a minima la lecture.

Qu’en pensez-vous ?

Que pensez-vous de ce classement ? Selon vous, quelle langue ne mérite pas sa place dans le TOP 10 ou au contraire quelle langue devrait y entrer ? Et si vous aviez dû faire votre propre classement, dans quel ordre auriez-vous mis ces langues ?
Merci de partager, c’est ce qui  nous donne envie de prendre le temps d’écrire…

Référence des principales études : 

  • Etude du CBI / Pearson Education and Skills Report 2018, qui démontre le lien entre emploi et compétences linguistique.
  • L’étude Annuelle English Proficiency Index, du groupe Education First, (qui soulignait dans sa dernière édition une progression en anglais chez les jeunes Français de 18 à 25 ans). Cette étude démontre que la maîtrise de plusieurs, augmente les chances de décrocher un emploi et élargi considérablement les perspectives d’évolution professionnelle.
  • L’étude OpinionWay, 2019 qui évalue les langues les plus monnayables en entreprise.
  • L’étude du site “New American Economy” 2017 sur l’évolution dans les annonces d’emplois des compétences linguistiques

Arnaud

Web Entrepreneur, Co-fondateur de @Lingueo - Chroniqueur @BFMBusiness et Rédacteur en chef @CPFormation #EdTech #Formpro En savoir plus sur l'auteur de cet article

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je souhaite me former en Anglais, Espagnol, Allemand…

Je ne souhaite pas une formation linguistique

Je suis une entreprise et souhaite former mes équipes

Je ne souhaite pas me former