Jean-Marie Marx remplace Estelle Sauvat – Haut-commissaire aux compétences et à l’inclusion par l’emploi

Jean-Marie Marx a été nommé ce jour en Conseil des ministres, haut-commissaire aux compétences et à l’inclusion par l’emploi auprès de Madame Muriel Pénicaud, ministre du Travail

Après un premier travail de conception du plan d’investissement dans les compétences mené par Estelle Sauvat, il aura pour mission la mise en œuvre du plan afin de former 1 million de jeunes et 1 million de demandeurs d’emploi d’ici la fin du quinquennat en déployant des approches innovantes permettant l’émancipation de chacune et chacun par le travail, tout en adaptant les formations aux métiers d’aujourd’hui et de demain (numérique, métiers verts…)

Il assurera également le développement des politiques d’inclusion sociale par l’emploi en identifiant les approches les plus efficaces sur le terrain et en les déployant à plus grande échelle

Il n’est pas précisé dans le communiqué de presse s’il devra aussi mettre en œuvre l’appli du compte personnel de formation (CPF)

Un expert de la formation

Jean Marie Marx, directeur général de l’APEC, il a été pendant 8 ans directeur général adjoint puis directeur général délégué de l’ANPE. Il a été conseiller chargé de l’emploi au cabinet de la ministre chargée de l’emploi et de la solidarité entre 1997 et 2000. Il était depuis 2014, président du CNEFOP (Conseil national de l’emploi de la formation et de l’orientation professionnelle). Il préside depuis 2009 la commission de labellisation des Ecoles de la 2ème chance.

Autre information sur son parcours non dans le communiqué :

  • Jean Marie Marx a piloté en 2013 un groupe quadripartite de concertation sur la formation mis en place dans le cadre des négociations sur la réforme de la formation professionnelle et plus spécifiquement sur le compte personnel de formation (CPF),
  • Il a aussi été directeur général d’un OPCA d’Ageforia (appelé Opcalim depuis 2012), l’organisme paritaire collecteur agréé (OPCA) des industries alimentaires.
  • Il a co-rédigé, le rapport “La formation professionnelle des demandeurs d’emploi”, publié en 2010 à la demande de Laurent Wauquiez alors secrétaire d’Etat chargé de l’Emploi.
  • Plus récemment c’est aussi à Jean-Marie Marx qu’a été confié par le ministère du Travail la mission de “réfléchir au périmètre des futurs opérateurs de compétences“, créés par le projet de loi « avenir professionnel ».

Les 11 opérateurs de compétences (OPCO) préconisés :

  1. OPCO de l’Agriculture et transformation alimentaire (agriculture maritime et alimentaire)
  2. OPCO de l’Industrie
  3. OPCO de la construction (bâtiment, travaux publics)
  4. OPCO de la Mobilité (services à l’automobile)
  5. OPCO du Commerce (détail et grande distribution)
  6. OPCO des Services financiers et conseil (banque assurances)
  7. OPCO de la culture et médias
  8. OPCO de la cohésion sociale (social, insertion, sport)
  9. OPCO de la santé
  10. OPCO des services de proximité et artisanat (artisanat, hôtellerie)
  11. OPCO du travail temporaire, propreté et sécurité

You may also like...

1 Response

  1. Giacomoni dit :

    En corse, ces orientations et préconisations doivent permettre de regrouper tous les opérateurs actuels de la formation des salariés dans une seule unité interprofessionnelle. Cela avait été proposé par les partenaires sociaux lors des discussions dites deMATIGON selon a l’epoque L’amendement dit DE PERRETTI sur la formation. Seule l’interpro regroupée en un seul opérateur après la disparition du Fongecif est le meilleur moyen de mettre tout le monde d’accord sur place, mais discuter de cela avec le patronat local est chose difficile car des antagonismes subsistent avec la Chine pme et le secteur des métiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je souhaite me former en Anglais, Espagnol, Allemand…

Je souhaite une formation en bureautique, CACES, Permis…

Je suis une entreprise et souhaite former mes équipes

Je ne souhaite pas me former