Gymglish

Créée en 2004 par Antione Brenner et Benjamin Levy, Gymglish est une société proposant des solutions de formation aux langues étrangères. La pédagogie de cette entreprise est basée sur la motivation et l’apprentissage quotidien sur le long terme.

La méthode Gymglish

gymglish-logoLe concept de Gymglish est donc d’apprendre l’anglais quotidiennement en la travaillant pendant 10 minutes, via un email envoyé contenant la leçon du jour, des exercices et des dialogues, que vous renverrez afin d’obtenir une correction détaillée ainsi que des explications personnalisées. Ce concept repose sur deux principes :

  • La scénarisation du contenu pédagogique
  • La personnalisation du parcours

En effet, selon Gymglish, un apprentissage concis, continu et inscrit dans la durée permet une meilleure mémorisation qu’une formation ponctuelle et intensive.

Le diplôme Gymglish

Le diplôme de fin de formation “Gymglish Pro” (ou “Gymglish Certificate”) est reconnu comme certification professionnelle par le CNCP (Conseil National de la Certification Professionnelle) depuis le mois d’avril 2015. Ainsi, en fonction de la branche professionnelle à laquelle vous appartenez, il vous est possible de suivre une formation Gymglish dans le cadre d’un CPF d’anglais. Pour le savoir, renseignez-vous auprès de votre CEP.

Aujourd’hui, Gymglish forme plus de 2 millions de personnes dans le monde, aussi bien des francophones, que des germanophones ou des hispanophones. Cette solution pédagogique est utilisée dans plusieurs universités et grandes écoles, notamment en complément de cours en présentiel.
De plus, Gymglish a été reconnu “Internet déclaré d’utilité tout public étudiant” par le Ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Interview de Benjamin Levy, directeur de Gymglish

1/ Pouvez-vous nous expliquer en quoi consiste votre outil d’évaluation et de certification linguistique ?

Benjamin-Levy-Gymglish

Benjamin Levy, directeur de Gymglish

La certification Gymglish (ou “Gymglish Certificate”) est fondée sur un principe d’évaluation continue tout au long de la formation : un service quotidien d’ateliers pédagogiques personnalisés et corrigés, avec des tests non seulement sur les acquis mais aussi sur la mémorisation des acquis dans le temps, des statistiques sur les niveaux et progrès par domaine de formation (grammaire, compréhension orale, écrite, vocabulaire..), sur l’assiduité, la rétention des connaissances, etc…
Notre certificat renseigne donc sur le niveau de la personne à l’instant t (au moment de sa délivrance en fin de formation), mais aussi sur les efforts d’apprentissage, de révisions et sur les progrès faits en amont. En ce sens, la valeur ajoutée de la certification Gymglish est tout à fait différente de celle des “photographies instantanées” de niveau par tests standardisés.

Depuis sa création en 2004, Gymglish a délivré 109.000 certifications, dont 59.000 à 36.000 salariés uniques dans plus de 6.600 entreprises, et 36.000 à 24.000 étudiants uniques dans plus de 80 universités ou grandes écoles françaises. Un nombre croissant de nos entreprises et universités clientes utilisent nos ėvaluations en complément d’éventuels tests standardisés, et un nombre croissant d’étudiants ajoutent leurs niveaux Gymglish à leur CV.

La certification Gymglish a été reconnue comme certification professionnelle par le CNCP le 17 avril 2015. Cela fait plus de 10 ans que nous investissons en R&D pour faire des algorithmes d’évaluation et personnalisation pédagogiques performants et innovants, cela fait plaisir d’être enfin reconnus pour notre travail.

2/ Nous avons tous été surpris par la certification de votre test et son inscription à l’inventaire. Tout le monde avait conclu, manifestement à tort, que la certification ne pourrait pas être réalisée par le prestataire de formation, mais seulement par un organisme certificateur externe et indépendant (Cambridge, Mahoney Consultants, ETS Global, le Ministère, etc..).

Ce que vous appelez des “organismes certificateurs externes et indépendants “ sont aussi des organisations commerciales puissantes qui obéissent à des intérêts tout à fait privés. Je ne vois pas en quoi ils garantissent une quelconque indépendance aux organismes de formations et à leurs clients. Au contraire, ne laisser que ces deux certifications dans le dispositif créé une situation de monopole commercial et de dépendance de toute la profession vis à vis de ETS et Cambridge. Ainsi pour moi la surprise c’est plutôt qu’une loi fasse un tel “pont d’or” à deux grandes organisations internationales et à leurs affiliés, ce alors qu’il y a d’autres acteurs indépendants, plus petits certes, moins connus, moins offensifs commercialement souvent, qui innovent depuis des années dans l’évaluation et la personnalisation pédagogique. Je ne vois pas pourquoi on écarterait ces acteurs pour favoriser des géants qui ne garantissent aucune objectivité à personne. Quelque part c’est comme si demain les salariés de France ne pouvaient dorénavant utiliser leurs tickets restaurants que chez les franchisés de MacDo et Burger King.

Evaluer des niveaux, rapprocher, rapporter des données pédagogiques, et certifier en aval, est un vrai métier. Chez Gymglish, nous avons un moteur d’intelligence artificielle nommé A9expert (étudié à plusieurs reprises par des experts mandatés par les sphères publiques), des algorithmes de révisions à intervalles de temps bien choisis, une montagne de données pédagogiques et logistiques analysées chaque nuit pour livrer chaque matin un nouvel atelier personnalisé à chaque utilisateur. Nous avons des procédés de recalibrations systématiques des tests au regard des réponses réelles données par des milliers d’apprenants. Nous avons dans notre équipe des pédagogues bien-sûr, mais aussi des ingénieurs, docteurs en informatique, spécialistes en intelligence artificielle, en mathématique analytique, régression non linéaire (!). Nous sommes un organisme de formation certes, mais aussi un éditeur de technologie et de contenus pour l’apprentisActualité de la réforme (cont…) Linguaid France SAS 5 sage des langues, l’évaluation et la personnalisation pédagogique continue. Ainsi si certains confrères sont surpris par l’inscription de Gymglish à l’inventaire, je les invite à venir regarder de plus près ce que nous faisons et comment nous travaillons (ils sont d’ailleurs les bienvenus dans nos locaux !), à tester notre méthode et à considérer la valeur ajoutée apportée par notre certification, par ailleurs factuellement délivrée à des dizaines de milliers d’apprenants depuis 10 ans.

Considérant ces éléments, le CNCP a en tout cas jugé notre inscription à l’inventaire justifiée, et au moins aussi légitime que celle des tests de type TOIEC et BULATS.

3/  Cela veut-il dire que tout organisme de formation peut maintenant faire certifier son propre outil d’évaluation de la progression ?

Tous les organismes de formation n’ont pas les mêmes ressources, prestations et spécialités. Mais oui, toute entreprise, organisme ou non d’ailleurs, qui se considère experte dans l’évaluation pédagogique et la délivrance de certificats, peut entreprendre une démarche pour faire certifier son outil. Pour cela il faut déposer un dossier auprès du CNCP.

4/ Comment vous êtes-vous pris pour obtenir cette certification ? Avez-vous eu l’appui de certaines branches ou d’une OPCA ? Pouvez-vous nous expliquer, grosso modo, la procédure suivie ?

Nous n’avons eu l’appui d’aucune branche, d’aucun OPCA et d’aucun pouvoir public. Nous avons en revanche reçu le soutien franc et entier de nombreux clients, entreprises privées, administrations publiques, grandes écoles et universités. Nous avons déposé un dossier détaillé au CNCP. Tout est expliqué sur leur site www.cncp.gouv.fr, et il y a une plateforme en ligne pour déposer son dossier. Il est également nécessaire d’avoir un parrain, une entreprise ou organisation qui témoigne de son expérience avec votre certification et attestant de sa valeur ajoutée.

Source : Linguaid