La formation au cœur du Grand Débat National

Le Grand Débat National consacré à la formation professionnelle s’est tenu à Paris le mercredi 13 mars 2019, à l’initiative de la Fédération de la Formation Professionnelle (FFP).

Alors que coexistent dans notre pays 5,5 millions de demandeurs d’emplois et plusieurs centaines de milliers d’emplois vacants, seul un Français sur trois accède chaque année à une formation. Un chiffre bien en-deçà des moyennes observables en Allemagne (53%) ou en Europe du nord (60%). La question des compétences et de la formation est cruciale.

Conscients de l’enjeu, une centaine d’acteurs du développement des compétences et actifs (salariés et demandeurs d’emploi) ont répondu présent au débat. M. Pascal Perrineau, garant du Grand Débat National, Mme. Catherine Fabre, députée de Gironde, et M. Philippe Debruyne, Secrétaire confédéral de la CFDT y ont également apporté leur témoignage.

Cet important moment de dialogue a permis à chacun d’exprimer constats et solutions. Ont notamment été mis en évidence les points suivants :

  • La formation n’est à ce jour pas assez attractive : les mécanismes d’accès doivent être plus lisibles ;
  • L’investissement dans la formation doit être encouragé, que ce soit pour les entreprises (notamment PME et ETI) ou pour les particuliers ;
  • Le système de formation doit se centrer davantage sur les compétences recherchées par les entreprises, et notamment sur les compétences transversales.

La synthèse du débat, qui comporte trois éléments de diagnostics et dix propositions, a été déposée sur le site du Grand Débat National. Nous vous invitons à la découvrir dès à présent en pièce-jointe ou sur www.ffp.org.

Ces éléments nourriront des propositions que la FFP formulera dans les prochaines semaines pour déverrouiller davantage l’accès à la formation professionnelle en France.

Pour Pierre COURBEBAISSE, Président de la FFP,

« La FFP à travers cette initiative a souhaité contribuer à faire émerger des idées pour faciliter et massifier l’accès au développement des compétences en France. Cette contribution vise également à accompagner le grand public à se saisir du sujet qui est un enjeu majeur pour l’employabilité de tous, la cohésion sociale et la compétitivité des entreprises. Nous proposerons dans les prochains mois d’autres initiatives ayant vocation à impliquer tous les actifs et les entreprises dans leur réflexion sur leur parcours de développement des compétences. »

Pierre Courbebaisse, Président de la FFP et Pascal Perrineau, garant du grand débat national 

Philippe Debruyne, secrétaire national CFDT, Catherine Fabre, Députée de Gironde, Pierre Courbebaisse, Président de la FFP, Pascal Perrineau, garant du grand débat national


Les participants invités à échanger et formuler des propositions en groupes avant une restitution globale et un débat avec les invités. 

You may also like...

1 Response

  1. Didier Cozin dit :

    Débattre le 13 mars de la formation alors que le grand débat clôturait le 15 mars, il était temps. Par ailleurs le débat sur la formation aurait dû avoir lieu en 2018, avant la “réforme”, désormais c’est fichu, (mal) parti pour quatre années d’improvisations ou… de “transition”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je souhaite me former en Anglais, Espagnol, Allemand…

Je ne souhaite pas une formation linguistique

Je suis une entreprise et souhaite former mes équipes

Je ne souhaite pas me former