faciliter et accélérer l’accès à la formation

Pour les plus éloignés de l’emploi, faciliter et accélérer l’accès à la formation

Pourquoi ?

  • Réduire les délais d’accès à la formation des demandeurs d’emploi.
  • Responsabiliser les personnes dans la gestion de leur employabilité tout en améliorant leur accompagnement et en rendant l’information sur l’orientation et la formation plus accessible.
  • Faire de la certification professionnelle un meilleur outil de sécurisation des parcours.

Comment ?

  • Mettre un terme à la logique de prescription et décorréler la rémunération des demandeurs d’emploi de la mobilisation du CPF.
  • Développer un marché efficace et pluriel de l’accompagnement professionnel en finançant au mieux-disant et en tant que prestation à part entière le conseil à l’orientation, le bilan de compétences, la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) et le placement dans l’emploi.
  • Mettre un terme à toute subvention publique d’organisme réalisant des activités de conseil et de formation, y compris pour les personnes les plus éloignées de l’emploi.
  • Abonder le CPF des salariés licenciés pour cause économique en prévoyant le fléchage d’une fraction des indemnités perçues vers leur CPF en s’appuyant sur un rôle pilote des Régions.
  • Améliorer et unifier la communication sur l’orientation et la formation professionnelle par une plateforme d’information accessible et opérationnelle et en proposant une méthodologie commune aux Observatoires de Branche.
  • Réformer le système de certification professionnelle pour l’adapter aux nouvelles modalités de reconnaissance de la compétence (badges numériques, réseaux sociaux professionnels etc.) et pour l’élargir aux compétences transverses et transférables qui sont essentielles à l’employabilité.

Extrait du livre blanc « Libérer la formation »