EXCLU : Les Derniers chiffres du CPF

En exclusivité voici les derniers chiffres du CPF :

37 000 CPF au total dont 17 000 au moins d’août !

CPF-chiffres-aout

Dans quelques jours nous aurons le plaisir de publier le dernier interview d’Emmanuelle Wargon avant son départ de la DGEFP.

Plus de 15.000 personnes ont obtenu une formation en août grâce à leur Compte personnel de formation (CPF), un chiffre record qui confirme la montée en puissance du dispositif, selon des données obtenues mercredi auprès du ministère du Travail.

Au 1er septembre, 1,73 million de comptes avaient été ouverts sur le site www.moncompteformation.gouv.fr, 86.025 dossiers de formation créés et 36.936 validés, selon les chiffres de la délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle (DGEFP).

Sur le seul mois d’août, plus de 15.000 personnes ont obtenu le feu vert, soit un peu plus qu’en juillet (plus de 14.000 dossiers validés).

Le dispositif, qui a remplacé le Droit individuel à la formation (DIF) en janvier dernier, avait connu un retard à l’allumage, l’administration n’ayant recensé que 943 dossiers validés entre janvier et avril, 1.516 en mai et 4.141 en juin.

Les chiffres de juillet et d’août restent toutefois très en deçà du rythme de croisière qu’avait atteint le DIF, environ 45.000 entrées en formation chaque mois. L’ancien système était moins restrictif que le CPF, qui ne donne accès qu’à environ 10.000 certifications éligibles.

Le rythme de croisière du CPF, “plusieurs dizaines de milliers de dossiers validés par mois”, devrait être atteint “à la fin de l’année”, annonçait début août Emmanuelle Wargon, déléguée générale à l’emploi et à la formation professionnelle, expliquant que l’objectif n’était pas d’atteindre les mêmes effectifs que le DIF mais de privilégier la qualité des formations.

Clef de voûte de la loi du 5 mars 2014 sur la formation professionnelle, le CPF accompagne chaque actif du secteur privé tout au long de sa vie professionnelle. Quand il est en emploi, le titulaire engrange jusqu’à 150 heures de formation qu’il peut mobiliser tout au long de sa carrière, même pendant ses périodes de chômage.

Les premières heures acquises au titre du CPF seront créditées au 1er janvier 2016. En attendant, il est possible d’y transférer ses heures DIF non consommées.

Potentiellement, 23 millions d’actifs du secteur privé peuvent ouvrir un CPF.

N’hésitez pas à commenter ces chiffres dans la partie commentaire de cette page.

Bonne rentrée à tous !

mm

Simon

Digital Marketing Manager de Lingueo, Simon est le couteau suisse de l'entreprise. En savoir plus sur l'auteur de cet article

You may also like...

14 Responses

  1. Bruno Callens dit :

    Bonjour,

    C’est un chiffre extrêmement faible…

    D’abord, il faut ramener ce chiffre au nombre de salariés dans ce pays susceptibles de bénéficier du dispositif…(il y a environ 15 millions de salariés en france et même un peu plus auquel il faut désormais ajouter les demandeurs d’emploi
    (mais pour eux, c’est un peu tôt…mais on).

    Autre façon de voir les choses : il faut comparer le nombre d’heures utilisées au nombre d’heures disponibles qui, faut-il le rappeler dépasse allégrement le milliard puisque les anciennes heures DIF ont été récupérées.

    Enfin, tout laisse penser que l’on va atteindre très rapidement un seuil qui demeurera en deça du DIF ne serait-ce qu’en raison de “l’entonnoir” que représente les formations certifiantes et donc limitées en nombre.

    Attention de ne pas tomber dans le piège des “communicants” qui vont essayer de nous faire prendre des vessies pour des lanternes.

  2. Adrien dit :

    17 000 en août je suis surpris, nous avons une dizaine de dossier déposé fin juin/début juillet auprès de différents OPCA et toujours aucun retour sur ces dossiers.

  3. Philippe dit :

    Bonjour,

    Sacrée progression !

    Quelle répartition salarié /demandeur d’emploi ?

    Car valider une prise en charge au titre du CPF (à posteriori) des formations habituellement financées sur fonds conseils régionaux ou Pôle Emploi peut largement expliquer cette envolée!?

    A vous lire

  4. cozin dit :

    2 h 30 de temps administratif pour traiter chaque dossier de CPF (en bureautique).
    Imaginez vous que si l’OF ne fait pas tout (y compris créer une adresse mail pour le salarié) l’immense majorité des peu qualifiés n’auront aucun accès à la formation.
    Dans les services formation ce sera aussi niet car on n’a pas le temps (ni le personnel).

    Pour connaître l’état du CPF, c’est très simple on prend le nombre d’heures de DIF réalisées l’an dernier à la même époque et on compare au CPF.

    Par ailleurs nous nous “battons” pour moins de 800 millions alors que le gvt a claqué de 1 à 2 milliards avec eco mouv ou encore la même somme avec les Mistrals de la Russie.

    On se moque de nous et les ministres du travail qui se succèdent depuis 2012 sont soit des inconscients soit des marionnettes.

  5. andrew dit :

    Question: ces 17000 dossiers correspondent-t-ils à un vidange des dossiers stockés avant l’été qui restaient bloqués chez les OPCA ou représent-ils un flux continu de demandes? A-t-on vidé les armoires avant de partir en vacances?
    17.000 par mois c’est 33% des validations Dif mensuelles en 2014 et 37.000 dossiers validés depuis janvier c’est 10% du Dif sur la même période.
    Autre question : quelle proportion de ces dossiers correspond au “diffage” des langues pratiqué par les grandes entreprises, au bénéfice souvent de leurs cadres? Est-on en train de “cépéiffer” les langues, cette fois-ci entièrement sur fonds publics? Auquel cas, il ne restera pas grand chose pour les formations réellement qualifiantes.
    C’est une bonne nouvelle mais elle arrive bien tard. Les défaillances dans les OF ont doublé par rapport à la même période en 2014 et triplé chez les formateurs linguistiques. Le chiffre d’affaires CPF va commencer maintenant à rentrer, mais la trésorerie ne rentrera qu’en octobre ou novembre, et seulement si les OPCA suivent les recommandations du gouvernement et avancent 30% des fonds rapidement.
    C’est un élément décisif – si les OPCA ne jouent pas le jeu sans arrière pensées ni pointillisme administratif, les défaillances vont monter en flèche très rapidement.

  6. cozin dit :

    La politique du chiffre :

    une grande entreprise dans la vente de meubles : 12 000 salariés : 3 demandes de CPF (non abouties sans doute)
    Certes le salarié peut demander en théorie seul mais il n’a même pas une chance sur 100 de voir sa demande aboutir sans l’aide de son employeur.

    Les chiffres qu’on nous donne sont bidonnés, des VAE ou des CQP qui auraient de toute façon été menés et qu’on place sur le CPF pour faire nombre.

    Il n’y a pas plus de 10 % des sommes nécessaires pour former régulièrement
    1 million de personnes mais ça tombe bien : avec le CPF tout le monde est dégouté par la formation et passe son chemin.
    Le 0,2% et ses 700 millions servira à Pôle emploi (pour occuper quelques chômeurs) ou quelques institutions publiques pour pallier au manque de rigueur et de gestion.

  7. Jean dit :

    Je comptais sur le DIF pour financer partiellement une formation de capacité professionnelle taxi, soit environ 900 € sur 3500. Il restait environ 2600 € à ma charge (demandeur d’emploi). Je devais attendre (petits boulots et allocations) pour économiser en 1 an les 2600 € (plus aide conjoint).
    Bilan des courses, la CCPT (taxi) est non éligible au CPF et je dois maintenant trouver les 3500 € dans leur totalité pour suivre ma formation. D’où la nullité du système!!!!!!
    Mais je peux peut-être suivre des cours de peignage de girafe avec mon CPF?

  8. Gautrand dit :

    17000 en août? OK voilà pourquoi la baisse du chômage ou la stagnation constatée. Car lorsqu’un demandeur d’emploi s’inscrit en formation et doit s’actualiser sur le site de Pôle Emploi, il n’a plus le choix de mettre “toujours en recherche d’emploi”. Alors la question que je pose:
    Sur les 17000, combien sont des salariés et combien sont des demandeurs d’emploi?

    Par ailleurs, Monsieur Rebsamen ayant démissionné, il ne pourra pas répondre à nos interrogations. Il s’en est allé comme un voleur!

  9. Andrew dit :

    @Gautrand
    Je crois avoir vu que 68% des validations concernent des demandeurs d’emploi.

    • gautrand dit :

      De toute façon, dans ce pays rien ne sert de parler. Car rien ne change ce que les politiques font.
      Pourquoi n’avons-nous pas manifesté?

  10. gautrand dit :

    MANIFESTONS avec la même ampleur que les Agriculteurs!

  11. monteiro dit :

    Bonjour
    Je souhaiterai rédiger une article sur CPF (chiffres et interviews de bénéficiaires). Est-il possible d’obtenir des chiffres nationaux et régionaux notamment Champagne-Ardenne, Alsace et Lorraine ?
    Merci pour votre aide

  12. Lustemberger dit :

    ATTENTION, les informations véhiculées ne reflètent pas la réalité du terrain !!
    Attention aux médias et aux communication positives sur le CPF !!!! La réalité , c’est pas cela du tout. En région la formation rorfessionnelle en entreprise ne décolle pas du tout à cause de la complexité de mise en place du CPF, du manque d’information sur le processus. Les PME – PMI ne bougent pas depuis 8 mois !!! Voilà la réalité vraie. Notre métier de conseil, de consultants est en DANGER depuis le 01 janvier 2015.
    Qui parle de notre secteur ? PERSONNE. On n’intéresse Personne !!!! Ni les médias , ni les politiques.
    L’actualité et perspectives pour 2016 ne s’annoncent pas POSITIVES dans la formation professionnelle. LE CPF est un fiasco et son accès restera encore très compliqué…… A suivre et BON COURAGE…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je souhaite me former en Anglais, Espagnol, Allemand…

Je souhaite une formation en bureautique, CACES, Permis…

Je suis une entreprise et souhaite former mes équipes

Je ne souhaite pas me former