L’entretien professionnel : outil pour assurer la montée en compétences des salariés

L’accompagnement du salarié par l’entretien professionnel “L’entretien professionnel” a été conçu comme une nouvelle ressource pour les salariés. Il doit les aider à identifier leurs besoins de formation et à se projeter dans leur parcours professionnel. (1/3 au moins des entretiens professionnels déboucheraient finalement sur une formation).

L’entretien professionnel est :

  1. Obligatoire – L’entretien professionnel a été instauré par la loi du 5 mars 2014
  2. Pour tous – L’entretien professionnel concerne tous les salariés
  3. Tous les 2 ans – C’est le rythme prévu par le cadre légal et systématiquement lors de reprise d’activité
Tout savoir sur l’entretien professionnel
Tout savoir sur l’entretien professionnel

L’entretien professionnel – si vous êtes une entreprise (responsable formation, RH)

L’entretien professionnel vous permet de :

  • Identifier les compétences dont elle dispose en interne
  • Fidéliser et faire évoluer ses meilleurs éléments
  • Communiquer auprès de ses collaborateurs sur sa stratégie et son activité
  • Recueillir les besoins en formation et mettre en place un plan de formation
  • Évaluer le budget de formation qui s’impose

Objectif : Faciliter l’accès à la formation de vos salariés

Les modalités de l’entretien professionnel :

  1. Il est obligatoire tous les deux ans depuis 2014 dans les entreprises de plus de 50 salariés.
  2. Il ouvre un droit à la formation et un droit à la progression salariale ou professionnelle tous les 6 ans.
  3. Avec la loi de 2018, les entreprises devront également s’assurer, lors du premier bilan professionnel (prévu au plus tôt en 2020), que chaque salarié ait suivi, en 6 ans, au moins une formation non-obligatoire.
  4. L’entreprise a pour obligation de porter à l’attention du salarié les différentes informations lors de l’entretien professionnel en lui présentant le Conseil en Evolution Professionnelle (CEP), en apportant des précisions sur l’activation du compte personnel de formation (CPF) et sur la possibilité de bénéficier d’abondements complémentaires.

Comment se dérouler un entretien professionnel ?

  1. Présentez les objectifs de l’entretien et le rappel des conclusions de l’entretien précédent s’il y a lieu,
  2. Le bilan des actions et des formations suivies sur la période écoulée,
  3. L’identification des compétences maîtrisées et à développer de votre salarié,
  4. La présentation des projets de l’entreprise et des besoins de compétences associés au niveau collectif et individuel,
  5. Demandez quels sont les projets professionnels de votre salarié,
  6. La construction en commun d’un plan d’action,
  7. La synthèse orale puis écrite de l’entretien.

Pensez à présenter le CPF dans sa nouvelle version

Le Compte Personnel de Formation (CPF) permet à son titulaire, tout au long de sa vie professionnelle, d’acquérir des heures de formation pour financer des prestations destinées à maintenir son niveau de qualification ou d’accéder à un niveau supérieur de qualification. Le compte est géré par un service dématérialisé dédié sur lequel son mode d’emploi est précisé : www.moncompteformation.gouv.fr.

Le CPF est un droit personnel à la formation car :

  • seul son titulaire peut décider de le mobiliser. Un employeur ou Pôle emploi ne peuvent pas contraindre, respectivement un salarié ou un demandeur d’emploi, à utiliser les heures de son CPF pour se former.
  • les heures ne sont pas perdues et restent disponibles pour une formation, même si le titulaire du compte perd son emploi (suite à un licenciement, une rupture conventionnelle ou encore une fin de contrat à durée déterminée, par exemple). Le compte n’est plus alimenté lorsque son titulaire perd son emploi mais il peut mobiliser les heures au crédit de son compte pendant toute sa période de chômage.

En savoir plus Le CPF et l’entretien professionnel

L’entretien professionnel – si vous êtes un salarié

Moment d’échange avec votre employeur, l’entretien professionnel vous offre l’occasion de faire le point sur vos perspectives d’évolution. C’est une étape clé pour évoquer votre parcours professionnel.

A quoi va me servir l’entretien professionnel?

Avec votre employeur, vous examinez et définissez vos perspectives d’évolution en termes de compétences et de maintien de votre employabilité. C’est un moment unique de vous projeter dans l’avenir. L’entretien professionnel est obligatoire et a lieu tous les 2 ans.

J’avais déjà un entretien annuel, pourquoi celui-ci tous les 2 ans ?

L’entretien professionnel est distinct de l’entretien d’évaluation. Il remplace les différents entretiens et bilans obligatoires (entretien de seconde partie de carrière, de retour de congé maternité). Il est assorti d’une obligation de résultat pour votre employeur, contrôlée tous les 6 ans.

Qui est concerné par l’entretien professionnel ?

Cela concerne tous les salariés, quel que soit leur contrat de travail ou la taille de l’entreprise, et qui ont au moins deux ans d’ancienneté.

De quoi va-t-on parler pendant l’entretien ?

L’entretien professionnel sert à définir votre plan d’action professionnel, avec résultats à la clé. Il aborde donc les points suivants :

  • Vos missions sur votre poste de travail,
  • Votre parcours au sein de l’entreprise,
  • Les compétences que vous maîtrisez et celles que vous avez à développer,
  • Les formations que vous avez suivies, les diplômes que vous avez obtenus, titre, ou certificat de qualification professionnelle relevant des secteurs d’activité de l’Afdas,
  • Vos projets d’évolution et/ou de changements professionnels et les freins éventuels qui y sont associés et que vous aimeriez voir débloquer,
  • Les projets de l’entreprise et les besoins éventuels en nouvelles compétences, sur lesquels vous pouvez vous positionner.

Quand doit avoir lieu l’entretien ?

Tous les deux ans et lors des reprises d’activité  

Il a lieu soit à l’issue de l’entretien annuel d’évaluation, soit à un autre moment compris dans la période de référence des 2 ans.

Lors des reprises d’activité des salariés ayant suspendu ou réduit leur activité à la suite :

  • D’un congé maternité ou congé parental d’éducation, d’une période de réduction d’activité, d’un congé d’adoption ou congé de soutien familial,
  • D’un congé sabbatique,
  • D’une période de mobilité volontaire sécurisée,
  • D’un arrêt longue maladie,
  • D’un mandat syndical.

Tous les six ans sous forme de récapitulatif  

Tous les 6 ans, l’entretien professionnel devra être complété d’un état des lieux récapitulatif de votre parcours professionnel dans votre entreprise, pour vérifier les trois critères suivants :

  • Avez-vous suivi au moins une action de formation ?
  • Avez-vous acquis des éléments de certification par la formation ou par la validation des acquis de l’expérience ?
  • Avez-vous bénéficié d’une progression salariale ou professionnelle ?

Ces critères sont importants. Dans les entreprises d’au moins 50 salariés ils conditionnent la bonne gestion de votre parcours professionnel. Au moins deux sur trois doivent être remplis tous les 6 ans.

Comment dois-je préparer mon entretien ?

  • Vous êtes prévenu 1 mois en amont de la date de l’entretien, 
  • Réunissez les documents utiles, fiches de poste, synthèse des précédents entretiens, formations déjà suivies,
  • Collectez des informations sur les projets de l’entreprise,
  • Listez vos missions, les compétences maîtrisées et les compétences à développer,

Réfléchissez à votre projet professionnel (maintien ou changement de poste) :
– analysez et formalisez votre projet d’évolution,
 – listez vos besoins (bilan de compétence, validation des acquis et de l’expérience),

  • Informez-vous sur les dispositifs de formation.

Combien de temps va durer mon entretien ?

En moyenne un entretien dure 2 heures (1h30 pour l’entretien, 30 minutes pour le compte-rendu).

Quelles sont les prochaines étapes ?

  • Votre employeur doit vous remettre un exemplaire de la synthèse de l’entretien (il est conseillé de le faire signer par les deux parties) et transmettre un exemplaire au service des ressources humaines (il est conseillé de le faire dans la semaine),
  •  Votre employeur doit vous informer sur les suites données aux actions envisagées. 

Source / Aller plus loin :

Arnaud

Web Entrepreneur, Co-fondateur de @Lingueo - Chroniqueur @BFMBusiness et Rédacteur en chef @CPFormation #EdTech #Formpro En savoir plus sur l'auteur de cet article

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous souhaitez vous former :

Formations en Anglais, Espagnol, Allemand…
Autres formations (Permis, CACES…)

Vous souhaitez former vos équipes :

Contactez-nous

Je ne souhaite pas me former