14,28€ “Une avancée sociale qui nous ramène au début du 20e siècle” pour la CGT

La CGT vient de publier un communiqué de presse intitulé : Les dessous de la ruée vers le compte personnel de formation (CPF) qui dénonce le taux de transformation des heures CPF en euros qui devrait être de 14,28€ taux qui devrait selon eux réduire les droits des travailleurs.

“Premières conséquences de la transformation du compte personnel de formation prévue au 1er janvier 2019.

Le gouvernement a porté un coup très dur à l’accès pour les salariés à une formation continue qualifiante en instituant un compte personnel formation en euros ; résultat des centaines de milliers de travailleurs, parmi les plus informés, se précipitent pour solder leur droit avant le passage de la réforme.

Cette ruée confirme, grandeur nature, les analyses que la CGT avait fait connaître dès l’annonce de ce tour de passe-passe orchestré par le gouvernement. Il consiste à expliquer que cela améliore les droits des Français en intégrant l’augmentation de 24 à 35 heures CPF acquises annuellement alors qu’il plafonne à 5000€ un compte qui aujourd’hui permet à un salarié de bénéficier d’une prise en charge pouvant aller jusqu’à 7500€.

En effet, la monétisation du compte personnel de formation constitue l’escroquerie la plus flagrante de cette réforme. Au prétexte de « liberté de choisir son avenir professionnel », le gouvernement réduit les droits des travailleurs en monétisant le CPF.

Aussi bien ceux acquis que ceux à venir.

Aujourd’hui, les salariés ayant acquis 150 heures bénéficient d’un financement moyen de 5250€ à 6000€, le taux de prise en charge moyen étant de 35 à 40€ de l’heure.

Au premier janvier 2019, ces mêmes 150 heures devraient être valorisées à hauteur de 14,28€, soit un montant global de 2142€ soit une perte nette pour chaque bénéficiaire ayant 150 heures sur son compte oscillant entre 3858€ et 3108€.

Au-delà de la perte de droit, la monétisation du CPF permet aussi de ne plus lier l’accès à la formation à la durée du travail et ainsi de favoriser et développer la formation en dehors du temps de travail… Encore une « avancée sociale » qui nous ramène au début du 20e siècle…

La CGT porte des propositions d’avenir pour augmenter l’accès au droit à la formation essentiel aux évolutions professionnelles et indispensables pour répondre aux enjeux économiques et sociaux.”

Ce taux qui inquiète autant les syndicalistes que les professionnels de la formation “Oui à la monétisation du CPF, mais pas à n’importe quel prix” est au cœur des débats actuels. Le CNEFOP devrait donner son avis dans les prochains jours et le taux sera confirmé dans les décrets qui doivent être publiés avant la fin de l’année pour une mise en application au premier janvier 2019 soit dans moins de 30 jours ouvrés…

Arnaud

Web Entrepreneur, Co-fondateur de @Lingueo - Chroniqueur @BFMBusiness et Rédacteur en chef @CPFormation #EdTech #Formpro En savoir plus sur l'auteur de cet article

3 réponses

  1. Didier COZIN dit :

    La CGT a raison…mais elle oublie de dire que le CPF (tout comme le DIF) n’a jamais été réellement financé. Quand on met 1 milliard d’euros de cotisation pour 16 millions de salariés (+ les chômeurs) ça fait en gros 40 € par an et par personne. Les 500 € de l a monétisation ne seront même pas 500 mais 400 € (500- 100 € de TVA) et seuls les premiers arrivés seront (peut-être) servis (au cas extraordinaire où la CDC soit capable de traiter plusieurs milliers de CPF par an ce qui reste à démontrer)

  2. Galbad dit :

    Comment accepter de travailler à 14 eur de l heure alors que j étais rémunéré à 50 eur
    Si ce montant passe réellement je ne formerai plus Via le cpf

    • Arnaud dit :

      Ce montant a été revalorisé à 15€/H et validé fin 2018. En effet le marché du CPF ne sera plus adapté ni à l’ensemble des formations ni à l’ensemble des organismes. Il est stratégique de bien identifier vos forces et faiblesses avant e vous positionner sur ce marché.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *