Catherine Fabre, Député Rapporteure de la loi Avenir professionnel

Arnaud

Web Entrepreneur, Co-fondateur de @Lingueo - Chroniqueur @BFMBusiness et Rédacteur en chef @CPFormation #EdTech #Formpro En savoir plus sur l'auteur de cet article

1 réponse

  1. didier cozin dit :

    “Le CPF existait déjà, et c’est une très belle invention, mais en heure”. EComment peut-onb décréter qu’un dispositif sans public (ou presque) serait une très belle invention ? Comment peut-on dire que c’est une belle invention si c’est inopérant (pour les moins qualifiés) et non financés (pour les 30 millions d’actifs).
    Jadis le Président de la République avait fait la distinction entre les droits formels et les droits réels ; en formation il n’y pas d’argent (pour plus de 5% des actifs), pas le temps et pas de possibilité de promotion professionnelle pour le plus grand nombre.
    Pour ce qui concerne l’apprentissage Mme la députée oublie de dire que la réforme s’est bien gardée de toucher aux antichambres du chômage que sont devenus les lycées professionnels, des lycées publics qui sont en concurrence frontale avec l’apprentissage et les CFA tout en absorbant 1/4 des budgets de la formation professionnelle (8 milliards par an).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *