Travail social : un nouveau diplôme d’Etat

Le diplôme d’Etat d’accompagnant éducatif et social remplacera le diplôme d’Etat d’auxiliaire de vie sociale (DEAVS) et le diplôme d’Etat d’aide médico-psychologique (DEAMP).

L’arrêté et le décret du 29 janvier 2016 valident la création du diplôme d’Etat d’accompagnant éducatif et social. Cette nouvelle formation devrait permettre d’harmoniser les référentiels des anciens diplômes de la branche sociale (DEAVS et DEAMP), et surtout d’offrir un cadre de professionnalisation aux auxiliaires de vie scolaire.

Qu’est-ce qu’un accompagnant éducatif et social ?

Le référentiel professionnel définit les missions de l’accompagnant éducatif et social comme suit :

« L’accompagnant éducatif et social réalise une intervention sociale au quotidien visant à compenser les conséquences d’un handicap, quelles qu’en soient l’origine ou la nature. Il prend en compte les difficultés liées à l’âge, à la maladie, ou au mode de vie ou les conséquences d’une situation sociale de vulnérabilité, pour permettre à la personne d’être actrice de son projet de vie.

Il accompagne les personnes tant dans les actes essentiels de ce quotidien que dans les activités de vie sociale, scolaire et de loisirs.

Il veille à l’acquisition, la préservation ou à la restauration de l’autonomie d’enfants, d’adolescents, d’adultes, de personnes vieillissantes ou de familles, et les accompagne dans leur vie sociale et relationnelle.

Ses interventions d’aides et d’accompagnement contribuent à l’épanouissement de la personne à son domicile, en structure et dans le cadre scolaire et social. »

Le diplôme d’Etat lié à cette profession constitue le premier niveau de qualification dans le champ du travail social. Pour répondre à la diversité des situations d’accompagnement et aux possibilités de mobilité professionnelle, le diplôme se compose d’un socle commun et de trois spécialités :

  • l’accompagnement de la vie à domicile ;
  • l’accompagnement de la vie en structure collective ;
  • l’accompagnement à l’éducation inclusive et à la vie ordinaire.

Avec la création de ce nouveau diplôme d’Etat, les personnes en formation pourront plus facilement changer de spécialisation en cours de formation si elles le souhaitent, voire en préparer plusieurs pour une polyvalence accrue en termes d’insertion professionnelle.

Quels contenus de formation ?

La formation conduisant au diplôme d’Etat d’accompagnant éducatif et social comporte 504 h de formation théorique, une période de détermination de parcours (7 h) et des temps de validation de l’acquisition des compétences (14 h).

Elle comprend 378 h de socle commun et 147 h de spécialités.

La formation comprend également 840 h de formation pratique. L’ensemble de la formation est organisée sur une amplitude de 12 à 24 mois ainsi qu’une période de détermination à l’issue de laquelle le candidat se positionne sur la spécialité pour laquelle il s’inscrit.

Pour chaque domaine de compétence, la formation pratique donne lieu à une évaluation par le site qualifiant.

Quid des personnes diplômées ou en cours de formation ?

Les titulaires du DEAVS, du DEAMP ou du certificat d’aptitude aux fonctions d’aide à domicile obtiendront automatiquement et de droit le DEAES avec la spécialité correspondante.

A noter : les auxiliaires de vie scolaire recrutés en tant qu’assistants d’éducation seront progressivement amenés à être recrutés en CDI après obtention du DEAES par validation des acquis de l’expérience (VAE).

Consultez le décret pour prendre connaissance du contenu de la formation du diplôme d’Etat d’accompagnant éducatif et social : http://www.legifrance.gouv.fr/décretdu29janvier2016

Sandrine

Spécialiste indépendante des politiques d'emploi et de formation. Ancienne chef de projet éditorial du Carif IDF puis Responsable Com' Multimédia de Défi métiers. Retrouvez-moi sur twitter @ActuFormation

You may also like...

1 Response

  1. Briand dit :

    Bonjour,
    J’attire votre attention sur l’inexactitude de la note suivante : « les auxiliaires de vie scolaire recrutés en tant qu’assistants d’éducation seront progressivement amenés à être recrutés en CDI après obtention du DEAES par validation des acquis de l’expérience (VAE) »
    la circulaire n°2014-083 du  08/07/2014 relative aux conditions de recrutement des AESH. (ex-AVS) précise au contraire:
    « A l’issue de six années d’exercice effectif des fonctions (CDD), les AESH ne peuvent être reconduits que par contrat à durée indéterminée (CDI). …
    La seule condition posée par la loi pour l’obtention d’un CDI étant la durée d’exercice des fonctions, la possession du diplôme professionnel, ou l’engagement dans une démarche de validation des acquis de l’expérience (VAE) en vue de son obtention, ne sont pas obligatoires. »
    A noter également que depuis le 7 juillet 2014, le statut Assistant éducation mission AVS n’existe plus, seul le statut AESH (accompagnant d’èlève en situation de handicap) demeure.
    Nous ne saurons toutefois vous reprocher cette méconnaissance puisque dans l’éducation nationale même, la confusion dans l’usage des termes assistant éducation, AVS ou AESH demeure vivace.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je souhaite une formation en LANGUES ETRANGÈRES

Je souhaite une formation dans un autre domaine

Je souhaite former un groupe de personnes

NON MERCI