Les chiffres 2015 du CPF

Depuis le mois de juillet où nous avions relevé la première véritable augmentation du nombre de CPF validés en un mois le nombre de CPF n’a plus cessé d’augmenter et cela ne devrait pas s’arrêter en 2016 au vu de l’annonce du plan pour l’emploi par le président de la République lors de ses vœux concernant la formation professionnelle pour les personnes à la recherche d’emploi.

fleche-cpfLe nombre de salariés qui utilisent trop peu le CPF devrait aussi considérablement augmenter en 2016 grâce au travail de nombreux partenaires sociaux, OPCA, des responsables de formation et DRH qui maîtrisent de plus en plus la réforme sans oublier les organismes de formations qui accompagnent et forment leurs clients. A ceci s’ajoute une seconde campagne de communication qui est en cours de préparation pour la fin du premier trimestre 2016. En 2015, sur les 210 000 dossiers validés 165 900 sont des dossiers pour des demandeurs d’emploi et seulement 44 100 demandes de formations validées sont à destination des employés. CPFormation va prochainement lancer une étude pour comprendre comment améliorer ce chiffre en 2016 afin de revenir a des chiffres similaires au DIF pour les employés.

Le nombre de CPF validés mensuellement durant l’année 2015 :

CPF-croissance

Nombre de dossiers CPF validés mois par mois – Source : CPFormation

On constate que sur le seul mois de décembre, plus de 60.000 personnes ont obtenu un feu vert, un record. Le CPF dépasse ainsi les effectifs mensuels moyens du dispositif qu’il a remplacé, le droit individuel à la formation (DIF), qui permettait, chaque mois, à environ 45.000 personnes d’entrer en formation.

Nombre de CPF validés en cumul :

Le tableau ci-dessous fourni par le cabinet du ministre du travail de l emploi de la formation professionnelle présente le nombre de dossiers validés en cumul :

cumul-chiffre-cpf

Nombre de dossiers CPF validés en cumul #DGEFP

A retenir :

  • plus de 200.000 formations validées au 1er janvier 2016 ! Cela représente 40% des formations validées en 2014.
  • En 2015, 51% des demandes de CPF ont faites par des niveaux supérieurs au Bac (ou équivalent) dont 22% par des NIVEAU III (BTS, DUT, DEUG)

CPF-heure-formation

  • La durée moyenne des formations réalisées dans le cadre du CPF par des salariés est de 151 heures
  • La durée moyenne des formations CPF par des demandeurs d’emploi est de 585 heures
  • Durée médiane* des formations CPF s’élève à 210 heures (*la moitié est plus longue et l’autre moitié plus courte)

fleche-cpfLa médiane est plus basse que les deux moyennes du fait du grand succès des formations d’anglais qui représentait 80% de la demande des employés en milieu d’année que ce soit pour le TOEIC ou le BULATS ces formations ont une durée moyenne qui a augmenté de 20% en 2015 et sont désormais de 40 heures. Le besoin de maîtriser l’anglais en entreprise n’est plus un secret au point pour le journal Le Monde de se demander « Peut-on travailler sans parler anglais ?« . Le CPF est désormais là pour aider les employés à se former avec ou sans l’accord de leur employeur !

témoignage-chercheur-d'emploi

Même si les demandeurs d’emploi se forment aussi aux langues étrangères/ Source 20 minutes ci-dessus, les formations les plus demandées par les demandeurs d’emploi sont les stages de préparation à l’installation, les CACES (Titre professionnel cariste d’entrepôt) ou le titre professionnel de conducteur(trice) du transport routier de marchandises.

La formation au centre de toutes les attentions en 2016

La formation de 500.000 chômeurs supplémentaires, devrait coûter près d’un milliard d’euros. Son financement devrait être assuré pour moitié par l’État.

La plus grande partie du budget de la formation est financé par les entreprises, attention à ne pas oublier les employés en 2016 !

Tableau Le CPF en chiffres

cpf-chiffres

CPF en chiffres Source : DGEFP

On constate que le socle de compétences serait passé devant l’anglais et plus particulièrement le TOEIC et que le BULATS qui est aussi un test de langue est passé en 4ème position des formations les plus demandées. Comment le « Titre professionnel cariste d’entrepôt » peut-il occuper la 5ème et 6ème position dans le TOP 8 des formations demandées.

Notez bien que Cléa (Le socle de compétences) n’est pas passé devant les CPF d’anglais contrairement à ce que l’on pourrait croire. La DGEFP précise que cette liste n’est pas dans l’ordre des formations les plus demandées.

Centre Inffo

Bilan des chiffres 2015 du CPF Source : Centre Inffo

Beaucoup de formation validées mais peu de formation réalisées :

Au total ce sont 2616 personnes ont entamés et terminés une formation en 2015 financée par le CPF 2223 employés et 393 demandeurs d’emploi.

Les chiffres qui ne sont pas encore communiqués :

  • La répartition salarié / demandeurs d’emploi qui jusqu’alors était très mauvaise, 1/5 pour les salariés aux derniers chiffres
  • Une liste plus complète (exemple un TOP 50) des formations les plus demandées avec les chiffres associés

Nous allons tenter d’avoir plus d’informations dans les prochains jours pour répondre à ces questions. Suivez-nous 😉

Bonne année à tous et nous vous souhaitons à tous que le CPF soit une Chance Pour la France en 2016 !

Arnaud

Co-fondateur de l'organisme de formation LINGUEO, Rédacteur sur CPFormation.com & à l'origine du mouvement des Hiboux.

You may also like...

3 Responses

  1. Didier COZIN dit :

    L’avenir de la formation passe donc par le chômage désormais en France

    Il y a beaucoup de bizarreries dans les chiffres communiqués par le ministère du travail.

    Sachant que près de 80 % des CPF sont réalisés par des chômeurs on peut penser que les OPCA sont surtout en train de renflouer les Gretas et l’AFPA avec des dizaines de milliers de Socle des compétences (pour le million de jeunes sans aucune qualification abandonnés par l’éducation nationale) ou encore des diplômes du social (qui seront de ce fait financés par les entreprises privées).

    Les salariés du privé (et notamment du secteur concurrentiel) ne peuvent en tout cas qu’exceptionnellement réaliser un CPF (le ratio est de 1 pour 1 000 dans les grandes entreprises, sans doute moins encore dans les TPE).

    Des salariés du privé qui se formeraient 150 heures en moyenne cela signifie simplement que des employeurs ont basculé des formations du plan sur le CPF.

    Il est invraisemblable que les salariés du privé aient pris quasiment un mois de congés payés pour se former hors de leur temps de travail.

    Les résultats de la réforme sont donc catastrophiques et les moins qualifiés ou précaires n’ont plus droit à rien.

    Comme l’a déclaré un responsable formation « avec la réforme tout salarié est un chômeur en puissance ».

  2. Andrew dit :

    Selon les chiffres communiqués par la DGEFP, 78% des formations validées au titre du CPF concernent les demandeurs d’emploi. 22% concernent donc les salariés. Comparer les chiffres du CPF à ceux du DIF est donc inexact, car le DIF était utilisé presque exclusivement par les salariés, alors que dans la pratique le CPF, en tout cas pour l’instant, est un dispositif de formation pour les demandeurs d’emploi.

    Si on divise donc les chiffres par 5, on aura une base de comparaison avec le DIF.
    Ainsi, ce sont 50.000 dossiers CPF salariés qui auraient été validés en 2015 : 1 mois de validations DIF. Comme la plupart ont été validés en fin d’année, l’impact sur les organismes de formation ne travaillant pas avec les demandeurs d’emploi est conséquent – moins de 10% du chiffre d’affaires du DIF.

    En rythme mensuel, pour le mois de Décembre, si on applique le même calcul, ce sont
    12.600 dossiers salariés validés en Décembre, comparé à 50 à 60.000 validations mensuelles pour le DIF. On est donc, en rythme mensuel, à 25% du DIF.
    La courbe est ascendante, certes, mais c’est peut-être encore un peu tôt pour crier victoire, non? Beaucoup va dépendre a) de l’attitude des entreprises, qui pour le moment prennent le CPF avec des pincettes, et b) de la motivations des salariés, qui devant la complexité de mise en oeuvre de leurs dossiers, ont tendance à abandonner en route.

    Les choses iraient plus vite sans doute si les OPCA se décidaient à mettre en place des procédures et des prises en charge communes et surtout pérennes et si les informaticiens de la CDDC parvenaient rapidement à simplifier le site moncompteformation et à le relier aux SI des OPCA.

    Enfin il y a encore deux grandes inconnues : l’impact de la défiscalisation sur les plans de formation 2016 (les prévisions des OPCA ne sont pas optimistes) et l’attitude qu’adoptera le Ministère quand aux fonds non utilisés du CPF. Si d’aventure le Ministère puisait dans ces fonds pour alimenter la formation des demandeurs d’emploi (à hauteur d’un milliard d’euros), il ne restera pas grand chose des 900 millions d’euros sanctuarisés du CPF pour les salariés.

  3. Didier dit :

    Le CPF est loin d’avoir démarré en trombes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je souhaite une formation en langues étrangères

Je souhaite une formation dans un autre domaine

Je souhaite former un groupe de personnes

NON MERCI