Il va y avoir de nouvelles crispations…

Invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFM TV et RMC, Christophe Castaner le porte-parole du gouvernement, a précisé la vision du gouvernement cette semaine en affirmant que ce dernier comptait « remettre à plat le financement des syndicats ».

« Oui nous allons remettre à plat le financement des syndicats »

La déclaration de Castaner a fait l’effet d’une bombe chez les syndicats qui mettent l’accent d’une part sur les contrôles drastiques des commissaires aux comptes, rappellent le chemin parcouru depuis le scandale des caisses noires de l’UIMM en 2007 pour mettre fin aux dérives, et mettent en avant la loi du 5 mars 2014.

Un débat qui n’est pas nouveau…

« Ça n’est pas parce que rien n’est caché que pour autant c’est bon »

affirmait le ministre Monsieur Sapin en 2013 dans le fameux reportage qui manque cruellement de fil conducteur « Cash investigation sur la formation professionnelle » [CF Annexe 1 – min 1:07:00 ]

Ce ministre précisait à l’époque « je pense qu’il n’est pas bon qu’il y ait un lien entre la formation et le financement du syndicalisme ». Suite à cela, la loi du 5 mars 2014 a été votée.

La loi du 5 mars 2014, un peu d’ordre dans des pratiques anciennes peu lisibles

Loi du 5 mars 2014 sur le financement des syndicats via la formation professionnelle.

Promulguée le 5 mars 2014 par le Président de la Républiquela loi n° 2014-288 relative à la formation professionnelle, à l’emploi et à la démocratie sociale a été publiée le 6 mars 2014 au Journal Officiel de la République Française.

La loi du 5 mars 2014 a modernisé les règles de financement des syndicats et des organisations patronales. Ce dispositif à mis de l’ordre dans des pratiques anciennes peu lisibles tout en respectant les principes du paritarisme ; il s’est inscrit dans le prolongement des réformes intervenues depuis dix ans visant à promouvoir la démocratie sociale.

Précision sur les 32 milliards

32miliards

 

Tout est donc clair et simple désormais ?

Est-ce qu’en 2017 tout est clair et limpide :  Est-ce que les dispositifs sont clairs, CPF, CIF, CSP, AIF, AFPR… ? Est ce que les organismes de formation sont trop nombreux (CF ci-dessous) ? Est-ce que le décret qualité certifie la qualité des formations désormais proposées ? Est-ce que Datadock a à rempli sa mission ? Est-ce que le Compte Personnel de formation est un succès ? Quelles sont les mauvaises habitudes dont Mr Castaner parle ?

Ce qui est sûr c’est que tout va être mis à plat dans les prochains mois, que cela générera des crispations et que nous tenterons comme nous le faisons depuis janvier 2014 de vous expliquer de manière la plus libre et pédagogue possible ce complexe monde de la formation qui nous passionne.

 

Annexes :

1. Cash investigation sur la formation professionnelle

2. « Est-ce raisonnable d’avoir 55.000 organismes de formation ? »Cette question posée par F.Hollande, le 4 mars 2013

Arnaud

Co-fondateur de l'organisme de formation LINGUEO, Rédacteur sur CPFormation.com & à l'origine du mouvement des Hiboux.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je souhaite une formation en langues étrangères

Je souhaite une formation dans un autre domaine

Je souhaite former un groupe de personnes

NON MERCI