Bilan contrasté pour la formation des agents publics

Le rapport du CSFPT intitulé « La formation professionnelle des agents de la fonction publique territoriale – bilan et perspectives » éclaire sur l’évolution des dispositifs de formation. Il met également en avant des pistes d’amélioration.

Le bilan de l’activité 2015 de formation du CSFPT indique que l’activité de formation est composée de :

  • 76 % de formation de professionnalisation et de perfectionnement ;
  • 8% pour les formations d’intégration ;
  • 12% pour les préparations aux concours aux examens ;
  • 3% pour la formation initiale ;
  • 1% pour la formation continue obligatoire.

Les répondants à l’enquête s’accordent majoritairement sur la grande avancée de la loi qui est l’accès à la formation à tous les agents, quelle que soit leur catégorie à la formation d’intégration…. avec un fort bémol : seuls les éléments obligatoires sont mis en œuvre. Ils ont par ailleurs soulevé la difficulté du reclassement et de la reconversion professionnelle et la formation qui doit y être consacrée.

Si le droit à la formation est un droit reconnu pour tout agent public, il n’est pas exercé de la même manière selon que l’agent travaille dans une petite commune ou dans une entité d’une démographie plus importante. De même, le rapport révèle que cet exercice diffère aussi selon que la collectivité employant l’agent se situe en milieu urbain/périurbain ou en zone rurale.

Par ailleurs, le rapport met en avant que le plan de formation, pourtant obligatoire, n’est pas toujours élaboré dans l’ensemble des collectivités territoriales, puisque moins d’une collectivité sur deux établit ce document.

Zoom sur la formation de professionnalisation

La formation de professionnalisation a été conçue comme une formation devant s’étendre sur l’ensemble de la carrière de l’agent. Rendre obligatoire un minimum de formation tout au long de la carrière et à des moments charnière comme la prise de poste à responsabilité a pour but de s’inscrire dans une approche de la formation mieux répartie au cours de la carrière et ce pour tous les agents.

La formation de professionnalisation a pour objectif de permettre à l’agent de disposer des moyens – techniques, juridiques ou autres – lui permettant de s’adapter en permanence à son poste et aux missions qui lui sont confiées.

A noter : les collectivités ont fait remonter au Conseil supérieur de la fonction publique territorial que l’accomplissement de cette formation de professionnalisation est très irrégulier sur l’ensemble de la carrière de l’agent. A l’occasion des débats, la question du refus d’accès à la formation pour nécessité de service a été posée avec force.

Dans ce contexte juridique rénové, la formation professionnelle fait de l’agent l’acteur principal de son parcours professionnel, en lui permettant d’organiser sa carrière et son parcours professionnel.

Pour aller plus loin : 2007-2017 : les 10 ans de la réforme professionnelle des agents territoriaux

Sandrine

Spécialiste indépendante des politiques d'emploi et de formation. Ancienne chef de projet éditorial du Carif IDF puis Responsable Com' Multimédia de Défi métiers. Retrouvez-moi sur twitter @ActuFormation

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

demande-devis

CLOSE