Ce qu’il faut retenir des annonces de Muriel Pénicaud

Après une semaine de flottement, Muriel Pénicaud a tenu une conférence de presse pour annoncer les grandes lignes de la réforme de la formation professionnelle. Alors Big Bang ou pas ? Zoom sur les principales annonces de la matinée…

La conférence de presse de Muriel Pénicaud, ministre du Travail, a eu lieu après une semaine d’attente après la remise de l’ANI par les partenaires sociaux. La Ministre avait promis un Big Bang… on peut dire qu’elle est à la fois dans la continuité (avec le développement du CPF et du CEP notamment) tout en dépoussiérant la Gouvernance. Par contre, côté financement, c’est un statut quo : même niveau de financement que ce qui existe actuellement. Le financement reste donc à 1,23 % de la masse salariale jusqu’à 10 salariés, et 1,68 % au-delà.

La Ministre affirme avoir repris l’esprit de l’Accord :

« Les points sur lesquels on s’écarte sont le choix du passage en euros du CPF, et en plus de l’accord, une réforme systémique qui était difficile à faire figurer dans l’accord. »

La réforme de la formation pro : libérer et booster la formation !

L’annonce est de taille : contrairement au souhait émis par les partenaires sociaux dans l’ANI, le Gouvernement monétise la formation. Ainsi, le CPF de chaque salarié, qu’il travaille à temps plein ou à temps partiel, sera crédité de 500 euros par an avec un plafond de 5 000 euros. Ce montant sera de 800 euros par an, plafonné à 8 000 euros, pour les personnes peu qualifiées. Les salariés qui souhaitent suivre des formations longues en vue d’une reconversion pourront demander un abondement de leur CPF.

penicaud-3

 penicaud-2

A noter : il sera désormais possible à chacun, salarié ou demandeur d’emploi, de prendre en charge financièrement sa formation sans passer par un intermédiaire. Chacun pourra toutefois toujours avoir recours à un conseiller de carrière gratuitement avant de se lancer.
Pour accompagner cette autonomisation des futurs apprenants, une appli mobile est annoncée :

penicaud-4

A noter : Les TPE et PME bénéficieront d’une solidarité financière des grandes entreprises, pour faciliter l’accès de leurs salariés à la formation professionnelle.

Nouveauté du côté de la Gouvernance : Création de « France Compétences »

Copanef, Cnefop et FPSPP seront remplacés par une instance unique : France Compétences. Elle régulera la qualité, avec la mise en place d’un mécanisme de certification. Ce sera aussi un observatoire de l’évolution du coût des compétences pour éviter l’inflation des prix des formations avec la mise en place de la monétisation du CPF.

Trois collèges au sein de France Compétences :

  • Partenaires sociaux
  • Etat
  • Région

Quel calendrier de mise en oeuvre ?

« Le plus rapidement possible… et progressivement » indique la Ministre !

Cette réforme s’inscrit dans le projet de Loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » qui sera présenté la 2e quinzaine d’avril incluant également 2 autres volets sur l’apprentissage et l’assurance chômage. Le texte, prévu mi-avril en conseil des ministres, complétera les ordonnances réformant le code du travail, entrées en vigueur fin 2018.

 

Pour revoir la conférence de presse en intégralité :

https://www.pscp.tv/Minist_Travail/1OyJANqBagqxb

Sandrine

Spécialiste indépendante des politiques d'emploi et de formation. Ancienne chef de projet éditorial du Carif IDF puis Responsable Com' Multimédia de Défi métiers. Retrouvez-moi sur twitter @ActuFormation

You may also like...

13 Responses

  1. Didier Cozin dit :

    Malheureusement le même sentiment d’approximations et d’impasses sociales et organisationnelles qu’en 2014. Je crains qu’on n’ai guère avancé en 4 ans. Le bouc émissaire de 2014 a changé c’est tout. C’était les organismes de formation (trop nombreux et de mauvaise qualité) et en 2018 le nouveau bouc émissaire ce sont les OPCA (opaques et inefficaces). Mais l’Etat est-il lui-même capable de se remettre en question (les OF publics, les administrations, notre modèle social…) pas sûr !

  2. Natalia Holman dit :

    On parle d’un budget de 14€/heure ( 500€ pour 35 heures). Pourtant certains OPCA ont des budgets de 50€/heure actuellement.

    Cela signifie que l’on va réduire ce que peuvent facturer les OF par heure ?

  3. MASSARD dit :

    On a exigé une montée en compétences et qualité des OF via le DATADOCK. Maintenant, peut-on m’expliquer comment la compétence des salariés peut être accrue en accordant 500€ de budget annuel? Quel OF peut proposer une formation certifiante ou qualifiante en moins de 10h/an? Comment peut-on se former avec 500€/an? C’est profondément aberrant!

    • Arnaud dit :

      Ce sont deux sujets bien différents mais je comprends bien votre crainte. Nous allons en parler dans un prochain article et même organiser une journée d’échange sur le sujet à destination des OF langues.

  4. Natalia Holman dit :

    En effet, c’est ce qui m’inquiète. Un candidat avec un niveau B1 qui veut progresser à un niveau B2 a besoin d’investir au moins 150 heures de travail personnel.

    Pour chaque heure de cours présentiel le candidat doit fournir 3 heures de travail personnel.

    Le passage du niveau B1 a B2 nécessite au moins 50 heures de cours.

    La ministre a déclaré que 800€ permet d’obtenir son TOEIC….

    Donc 16€/l’heure. Le prix de l’examen est inclus dans les 800€ selon la ministre ?

    Un cours individuel à 16€ après les frais et les charges, il ne reste pas grand chose. Donc c’est fini les cours individuel avec le CPF ?

    Il faut réunir au moins 3 candidats par heure pour que se soit rentable.

    La ministre a consulté avec des formateurs pour faire cette réforme ?

    • Arnaud dit :

      De toute évidence et vous l’avez bien compris l’offre de formation va muter vers les moyens modernes. Quant à la certification c’est la #COAD qui sera la grande gagnante avec les certificats plus modernes que le TOEIC comme le LILATE qui permettent à un faible coût de passer le certificat sans se déplacer partout en France.

  5. MASSARD dit :

    Merci de vos réponses. Je dois malheureusement constater que l’annonce ne fait pas bcp d’écho. C’est peut-être noyé dans la masse, mais il est pourtant évident que c’est la fin des OF! Comment vivre avec 500€/an par stagiaire? quant à réussir à faire des groupes avec les CPF, nous sommes loin d’y arriver! Le CPF reste opaque pour bcp de salariés (dans mon secteur géo) et les obliger à prendre des cours les mêmes jours et mêmes heures, ça semble totalement irréalisable!

    • Arnaud dit :

      Il est clair que d’être un organisme de formation est très loin d’être simple avec tous ces changements. La volonté du gouvernement est très clair sur ce point : réduire le nombre d’organisme en dessous de la barre des 10K

  6. pinto christine dit :

    il y a surtout un gros flou autour des heures acquises DIF + CPF qui représentent pour certains aujourd’hui 168 heures, savez vous si elle sont transformées en euros ? si oui à quel taux ? est ce qu’elles disparaissent et dans ce cas les salaries ont intéret à vider leur compte avant fin 2018 non ? merci de votre éclairage

  7. Isabelle dit :

    Merci Arnaud de vos précisions. La formation évolue tous les jours et nous incorporons les « moyens modernes » régulièrement, ça semble inenvisageable de faire autrement. Malgré tout, il est évident que les MOOCS et autres ne remplaceront jamais une formation face/face. Utilisez de nouveaux outils ne pose aucun problème mais réduire la formation à un budget aussi modique relève de l’ignorance totale d’un parcours de formation. Nous gérons des êtres humains qui, lorsqu’ils ont la volonté de se lancer dans un parcours de formation, le font car ils sentent qu’ils ont avec eux un accompagnement. Accorder 500€/an, c’est réduire la volonté de l’apprenant à peanuts!
    Laissez nous les moyens de continuer à former correctement les gens qui le souhaitent ……. les coller devant un écran x heures/jour ne leur permettra pas d’acquérir des compétences voulues (dans certains domaines) et n’oublions pas qu’un domaine comme les langues nécessite un échange verbal ………me semble-t-il?
    Quand prévoyez-vous la journée d’échanges pour les OF langues? Merci

    • Arnaud dit :

      La journée a déjà eu lieu la semaine dernière. Il n’y avait plus de place mais si vous contactez les organisateurs de Linguaid il est probable qu’ils en organise une autre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je souhaite une formation en LANGUES ETRANGÈRES

Je souhaite une formation dans un autre domaine

Je souhaite former un groupe de personnes

NON MERCI